29/03/2005

Le journal intime de Phileas Fogg


En ces temps de rétrospectives verniennes, il est de bon ton de ressortir les ouvrages de ce bon Jules et de se replonger dans les Michel Strogoff et autres Cinq semaines en ballon. Si Le tour du monde en 80 jours, qui a eu l'honneur d'un grand nombre d'adaptations, est encore à peu près frais dans vos esprits, alors je vous conseille un bouquin de Philip José Farmer, l'auteur de la saga des Hommes-Dieux, titré L'autre voyage de Phileas Fogg

Farmer adore les pastiches en forme d'hommage, et a notamment utilisé Tarzan et la culture pulp dans La jungle nue, véritable feu d'artifice provocateur. Il est un peu plus sage pour passer Verne à la moulinette (pas de viol zoophile ou d'émasculation à mains nues cette fois-ci), mais pas moins imaginatif. En exploitant tous les silences, les lacunes, les bizarreries, les ellipses du tour de monde de Fogg, il complète le récit original par une version secrète de l'histoire.

Extrait du 4e de couverture : "Pourquoi, dans Le tour du monde en 80 jours, les origines de Fogg furent-elles enveloppées d'un tel mystère ? Pourquoi menait-il une vie de robot ou de pendule au mécanisme soigneusement remonté ? Et pourquoi toutes les horloges de Londres se mirent-elle à carillonner à neuf heures moins dix lorsqu'il descendit du train au terme de son voyage ? Que dissimulait exactement ce Tour du monde ? Vous le saurez en lisant L'autre voyage de Phileas Fogg, document inconnu de Jules Verne et que Philip José Farmer révèle enfin au public."

Ce bouquin, déjà publié sous le titre de Chacun son tour, ravira les fans de steampunk, même s'il a été écrit bien avant que Blaylock, Powers et Jeter imaginent ensemble ce nouveau sous-sous-genre de fantasy. Il plaira auusi, bien évidemment aux fans de Verne, qui apprécieront le soin avec lequel Farmer a greffé son récit sur le roman d'origine. Il reste cependant à réserver aux amateurs, en raison d'un certain essouflement du procédé dans la seconde moitié du livre.

3 commentaires:

  1. Skalpa23/5/06

    Je garde un grand souvenir de ce bouquin comme souvent quand on revisite avec talents les classiques et puis ca fait un peu d'activité sur le blog de l'ami phil :-)

    RépondreSupprimer
  2. Quoi ? Quoi ? De l'activité sur mon blog ? Ouais va y'en avoir si tu t'amènes dans les parages ! :)

    RépondreSupprimer
  3. Anonyme23/5/06

    Le monde du fleuve - Philip José Farmer

    Il y a quelques temps, j'étais de passage chez un ami et j'ai entrevu un téléfilm intitulé "Riverworld, le monde du fleuve", tiré du roman de Philip José Farmer. N'ayant pas pu voir le téléfilm, j'ai entrepris de lire le roman....

    RépondreSupprimer