16/03/2009

Being Human


Il est l'heure de faire un peu de publicité pour une série de la BBC. Non, pas Doctor Who (que je déteste) mais Being human. Je vous pitche :

Un vampire et un loup-garou, qui travaillent comme agent d'entretien/brancardier dans un hôpital de Bristol, décident de louer ensemble un appartement. Les lieux sont hantés par un fantôme qui va devenir leur troisième colocataire. Ensemble, ils vont tenter l'impossible : devenir humain.

Quelle belle réussite que cette mini-série de 7 épisodes de 57 minutes. Primo, le décor anglais apporte un réel décalage aux thèmes principaux de la série. C'est con, mais ça fait du bien de sortir du décor américain à la Moonlight, True Blood, Blood Ties, Supernatural... Bristol n'est pas une ville sexy, et c'est tant mieux. Deuxio, des clichés mais pas trop. Pas besoin de réinventer l'eau chaude : tout le monde sait quoi attendre d'un vampire (sucer le sang, immortalité, damnation...), d'un loup-garou (transformation à la pleine lune, malédiction, l'ultime prédateur...) et d'un fantôme (poltergeist, invisibilité, solitude...). Les personnages sont donc faciles d'accès, sans pour autant être caricaturaux dans le traitement du mythe : le vampire peut sortir au soleil sans problème, le loup-garou n'est jamais confronté à de l'argent, le fantôme ne traverse pas les murs. Tertio, la motivation des trois colocataires est porteuse d'un immense moteur narratif : ils veulent accéder à la normalité. Le vampire veut se sevrer du sang, le loup-garou ne pas mettre en danger son entourage quand il se transforme et le fantôme en a assez de hanter un appartement sans avoir de contact humain.

Regarder le vampire tenter de renoncer au sang est aussi jouissif que d'admirer le loup-garou tenter d'avoir une vie amoureuse. Et le fantôme est dramatiquement drôle, piégée qu'elle est dans les automatismes de son ancienne vie et son amour éternel pour son fiancé. Bien évidemment, si la cohabitation de cette ménagerie sert d'arc narratif, il y a d'autres pistes exploitées :
- la société vampirique de Bristol est très présente et notre ami le vampire a un lien assez ambigüe avec ses congénères. Peut-il rompre sa dépendance au sang si ses petits camarades en ont décidé autrement ?
- comment faire pour ne pas massacrer des innocents à chaque pleine lune ? Deux personnalités peuvent-elles cohabiter dans le même corps sans que l'une écrase l'autre ?
- qu'est-ce qui force un mort à devenir un fantôme ? Qui y a-t-il après la mort ?

Le tout est tourné sans beaucoup d'effets spéciaux (ce qui est tant mieux) à l'exception des transformations du loup-garou. Il y a quelques plans très intéressants lors de la mue, mais je trouve que le résultat final est assez râté. Ma déception ne vient pas tellement de la série que de la créature : je trouve que les loup-garous sont assez inintéressants. Les films de loup-garou veulent toujours montrer la bête à grand renfort d'effets visuels et de maquillage (quand ce n'est pas de l'infographie) alors que je trouve plus efficace de ne rien montrer et de suggérer la bestialité à travers les dégâts et les témoignages. Ce que l'on ne voit pas fait bien plus peur.

Cette première mini-saison se termine par une petite conclusion qui laisse la porte grande ouverte pour une suite. Ça serait une bonne idée, surtout si le format court est gardé. Car j'en ai soupé des saisons de 22 épisodes qui diluent le propos.

Un grand merci à Patrice L. pour m'avoir poussé à regarder cette série, je lui pardonne publiquement le fait d'être devenu fan de Legend of the Seeker.

10 commentaires:

  1. Yeah, ça a l'air plus funky que "Legend of the Seeker", justement. :)

    RépondreSupprimer
  2. Being Human est en effet une série bien sympathique, qui commence sans trop de prétention pour s'achever sur un final des plus réussis, où chacun des trois colocataires voit son histoire personnelle prendre de l'ampleur.

    Quand vous dites 7 épisodes, vous incluez le premier pilote, retourné ultérieurement avec un cast renouvellé ?

    Une chronique plus axé mythe du vampire est accessible ici : http://blog.vampirisme.com/vampire/?440-o-dwyer-being-human-2008

    RépondreSupprimer
  3. Oui, j'inclus le pilote dans les 7 épisodes. C'est vrai que le changement de casting pour le vampire et le fantôme m'a un peu déçu de prime abord, car les deux premiers acteurs étaient bien castés. Mais finalement je trouve que les deux nouveaux sont aussi bons dans un autre style.

    RépondreSupprimer
  4. Je suis fan de Doctor Who (la grande malade de l'humour des Monty Pythons que je suis ne peux pas y être insensible) mais comme je ne suis pas rancunière, je vais illico pré-commander cette mini-série qui me parait être tout à fait ce que j'aime. Les anglais me déçoivent rarement, sans doute parce qu'ils ne font pas scintiller les vampires au soleil :-)

    RépondreSupprimer
  5. Autant je suis un inconditionnel des Monty, autant le Doctor me laisse de glace. J'ai des amis qui ne jurent que par cette série. À chaque fois que j'ai fait l'effort de regarder un épisode pour redonner sa chance au bon docteur, je suis toujours tombé sur des épisodes nazes. Et à chaque fois mes amis me disent "Oh, dommage, mais cet épisode n'est pas le meilleur..." Sauf qu'ils me disent ça à chaque épisode, du coup j'en viens à la conclusion que la série n'est composée que d'épisodes mauvais mais que personne ne veut le reconnaitre publiquement. Qui osera dire tout haut que le roi est nu ?

    Entre Life on Mars, Jekyll, Wallander, j'avoue que la BBC m'impressionne de plus en plus.

    RépondreSupprimer
  6. Woah, Vladkergan, ton blog est impressionnant ! Quel attachement au thème du vampire, et quelle persévérance dans l'étude de ses déclinaisons (je n'ai par contre pas trouvé de chroniques sur la partie jeu de rôle, contrairement à ce que tu annonces ;)

    Je remets ici ton lien avec l'hypertexte fonctionnel, que tout le monde en profite.

    RépondreSupprimer
  7. Cédric sèz : Et à chaque fois mes amis me disent "Oh, dommage, mais cet épisode n'est pas le meilleur..."

    Ca me rappelle Achille Talon qui, dans un album, signale qu'un critique de BD a dit, pour chacun de ses albums, "ce n'est pas le meilleur de la série", même pour le premier. Hihihi.

    Plus sérieusement, voici mon best of à moi :
    #Saison 27 (9th Doctor, Ecclestone, Rose) :
    - Dalek
    - Empty Child + Doctor Dances
    #Saison 28 (10th Doctor, Tennant) :
    - Tooth & Claw
    - The Girl In The Fireplace
    - Rise of the Cybermen + Age of Steel
    voire The Idiot's Lantern
    #Saison 29 (10th Doctor, Tennant, Martha) :
    - Shakespeare Code
    - Human Nature + The Family of Blood
    - Blink est juste énoooormeuh
    - le triparter à la fin de saison est énorme, mais ne prend saveur que si on aime la série amha.
    #Saison 30 (10th Doctor, Tennant, Donna) :
    - Voyage of the Damned
    - Time Crash est sympa si tu connais le 5è Docteur
    - The Unicorn and the wasp
    - Silence in the library + Forest of the dead (mais beaucoup moins bien, dans le même genre, que Empty Child+Doctor Dances)

    RépondreSupprimer
  8. Merci pour ta liste, Loris.
    Je ne promets rien, je suis très échaudé par le docteur, mais si un jour je retente l'expérience Dr Who, ça sera en suivant ton best of.

    RépondreSupprimer
  9. J'aurais à peu près la même liste (et Blink a eu un prix Hugo). Sauf pour Forest of the dead qui m'a un peu énervé sur la fin. Mais je soupçonne que si tu n'as pas déjà accroché, tu auras du mal de toute façon. Quant à moi, c'est Jekyll qui ne m'a pas emballée. Après les deux premiers épisodes prometteurs, je me suis ennuyée. Et Wallander, je n'ai pas encore vu mais j'aime les livres et Branagh donc il est déjà noté. Life on Mars, je suis super fan.

    Et pour Being Human, ça sort en DVD fin avril en Grande-Bretagne.

    RépondreSupprimer
  10. Ça y est, c'est vu et commenté et j'ai été emballée. Et j'ai lu que la BBC a commandé de nouveaux épisodes.

    RépondreSupprimer