25/05/2009

Variations

Je suis de ces gens qui jugent parfois abruptement un livre à sa couverture.
Des fois, j'achète des livres sans lire le 4ème de couv', juste parce que la couverture me tape dans l'oeil.
D'autres fois, j'ai tellement honte de l'infographiste qui a pondu le photomontage que je me refuse à acheter le livre, même si je sais que je vais adorer le contenu.
C'est comme ça, j'ai même pas honte.

Un de mes petits jeux quand je cherche une excuse pour ne pas écrire, c'est de comparer via Amazon les différentes couvertures d'un même livre à travers ses éditions étrangères. Cet exercice n'a absolument pas pour but de dire "les couv' allemandes sont toujours laides" mais de voir à quel point l'image que renvoie un livre est variable en fonction de l'éditeur, du type qui commande l'édition, du type qui la réalise, du graphiste qui l'intègre à son fichier...

Aujourd'hui, petites variations autour de Night Watch/Day Watch, dont j'ai parlé un peu plus tôt. À regarder ces couvertures, je me dis que dans certains pays, jamais le livre n'aurait terminé dans ma bibliothèque...

Pour commencer, la version russe. Ça fesse. En d'autres temps, le responsable serait parti au goulag. Mais où est passé l'art social-réaliste ?


Une version anglophone. À la mode. Efficace, on sait tout de suite que le livre parle d'un dentiste.


Autre version slave. J'ai peur que la qualité du scan ne lui fasse perdre la qualité de sa composition. C'est un peu trop figé pour être beau.


Albin Michel frappe fort. Du rouge sang, du garou, du Kremlin-like. Le cliché avant tout.


Là, difficile de savoir de quoi parle le livre. Des ossements médiévaux. Un escalier de métro. C'est juste moche.


Yeah, la version allemande propose un corbac. J'aime les corbacs. C'est beau, un corbeau.


La version que je possède. Pas de couleur criarde. Un hibou qui a un rapport avec l'histoire du livre. Idem pour le mec avec la lampe-torche : ça résume bien ma vision du livre. Dommage pour le Kremlin au loin, c'est l'image d'Épinal de trop.


5 commentaires:

  1. La version russe ressemble à une couverture de jeu de rôle !

    RépondreSupprimer
  2. J'ai pensé aussi a un supplément de shadowrun, en la voyant.

    RépondreSupprimer
  3. J'ai pensé la même chose en la voyant.

    RépondreSupprimer
  4. La couverture slave avec les cheveux qui partent en plumes a un je ne sais quoi qui rappelle les tableaux de Magritte. C'est peut-être l'apparente immobilité des éléments, justement. Je trouve le concept assez cool, surtout la présence incongrue de la tasse de thé.

    RépondreSupprimer
  5. CJ Leperlier7/6/09

    Pour une fois, je vois vraiment que je suis ton frangin, car j'ai la même réaction face aux couv' de bouquins, et même la dernière couv' ne m'aurait pas attiré, peut-être l'annotation "JK Rowling Russian Style..." Et encore!!!!
    Mais bon, les trois quarts des bouquins que je lis, c'est parce qu'ils sont anglais et qu'ils sont une belle couv'...
    Sinon ça ma pas donner envie de lire ton bouquin, XD, je vais chercher plus bas, la description XD

    XOXO baveux

    RépondreSupprimer