01/04/2010

De Gaulle contre les zombies

Après


Après

Après


Voici


Charles de Gaulle contre les zombies

Comme je l'ai sous-entendu dans certains billets ces derniers temps, je suis en train de mettre le point final à mon tout premier roman. Inspiré des trois ouvrages que je cite en exergue, Charles de Gaulle contre les zombies se veut une critique acerbe du gaullisme.

Le pitch :

Les chefs qui, depuis de nombreuses années, étaient à la tête des armées françaises, se sont laissés mordre par l'ennemi. Ces chefs, alléguant la défaite de nos armées, se passés sous la coupe de l'ennemi et ont cessé le combat pour rejoindre les hordes sanglantes. Certes, nous avons été, nous sommes, submergés par la force sans vie de l'ennemi. Infiniment plus que leur nombre, ce sont la soif de sang et de chair fraîche des zombies qui nous font reculer. Ce sont cette soif de sang et de chair fraîche des zombies qui ont surpris nos chefs au point de les amener là où ils en sont aujourd'hui. Mais le dernier mot est-il dit ? L'espérance doit-elle disparaître ? La défaite est-elle définitive ? Non ! Croyez-moi, moi qui vous parle en connaissance de cause et vous dis que rien n'est perdu pour la France. Car la France n'est pas seule ! Elle n'est pas seule ! Elle n'est pas seule ! Elle a un vaste Empire derrière elle. Elle peut faire bloc avec l'Empire britannique qui se défend par delà la mer et continue la lutte. Elle peut, comme l'Angleterre, utiliser sans limites l'immense industrie des Etats-Unis. Cette guerre n'est pas limitée au territoire malheureux de notre pays. Cette guerre n'est pas tranchée par la bataille de France. Cette guerre est une guerre mondiale. Toutes les fautes, tous les retards, toutes les souffrances, n'empêchent pas qu'il y a, dans l'univers, tous les moyens nécessaires pour écraser un jour nos ennemis. Foudroyés aujourd'hui par la force mort-vivante, nous pourrons vaincre dans l'avenir par une force de combat supérieure. Le destin du monde est là. Moi, Général de Gaulle, actuellement à Londres, j'invite les officiers et les soldats français qui se trouvent en territoire britannique ou qui viendraient à s'y trouver, avec leurs armes ou sans leurs armes, j'invite les chasseurs de zombies qui se trouvent en territoire britannique ou qui viendraient à s'y trouver, à se mettre en rapport avec moi. Quoi qu'il arrive, la flamme de la résistance française ne doit pas s'éteindre et ne s'éteindra pas. Demain, comme aujourd'hui, je parlerai à la Radio de Londres.
457 pages de sang et de larmes. Mais aussi d'amour, avec une romance envoûtante avec l'indomptable Tante Yvone. Bref, un livre d'action sur les résistants, les vrais. Bientôt dans une librairie près de chez vous.

11 commentaires:

  1. pas mal, pas mal, j'y ai cru durant quelques secondes avant de me rappeler la date...

    RépondreSupprimer
  2. pareil, mais du coup je pense que ça mériterait un vrai texte tellement le sujet est intéressant.

    RépondreSupprimer
  3. Major Threat1/4/10

    Moi, je n'y ai pas cru une seconde surtout avec le visuel... En même temps, quelle aurait été ma réaction un autre jour ?

    RépondreSupprimer
  4. En vérité, j'ai improvisé à l'arrache ce matin en me rendant compte que je n'avais pas fais mes devoirs cette année. Avec un peu plus de temps sur le visuel et une accroche plus travaillée, ça aurait eu plus de gueule.

    Colombey assiégé.
    Colombey outragé.
    Mais Colombey libéré.

    Du coup, le "Vive le Québec libre" prend un tout autre sens.

    RépondreSupprimer
  5. Au moins tu les as faits, tes devoirs. Moi, la maîtresse m'a tiré l'oreille et mis au coin.

    RépondreSupprimer
  6. Ceci étant, s'il existe vraiment des trucs comme les trois romans que tu cites (je n'y croyais pas, je viens de vérifier), il y a de la place pour un "De Gaulle contre les Zombies". :)

    RépondreSupprimer
  7. Ce genre de littérature prend sa place dans les librairies de Montréal. J'en vois de plus en plus, et je me dis "Pourquoi ne pas produire un équivalent francophone de qualité ?"

    C'est pourquoi j'annonce plusieurs chantiers pour 2010 :
    - Le Bourgeois gentilhomme zombie
    - Le rouge et le noir et le horla
    - Les trois mousquetaires contre Fu Manchu

    RépondreSupprimer
  8. Ces bouquins sont censés être pas mals...j'ai acheté le premier. Vu qu'il y a trois monstres différents, tu aurais tu faire De Gaulle contre les goules, ou les loup garous, ou les unijambistes...pour changer

    RépondreSupprimer
  9. Moi je m'occupe de la déclinaison pour les enfants. Oui-oui contre les robots tueurs; Fantomette et les mutants; Le Club des Cinq casse du zombie.

    RépondreSupprimer
  10. Au collège j'aurais préféré lire ça :

    "Le père Gorio Vs Black Mamba"
    "Vendredi ou la vie sauvage d'un tueur de troll"
    "Des souris et des hommes morts"
    "MAnon des bourses", hum... pardon je me suis trompé, "Manon des sources radioactives"...

    J'aurais été bien meilleur :)

    RépondreSupprimer
  11. "De Gaulle contre les Zombies" : la suite, et l'explication : http://remimogenet.blog.tdg.ch/de-gaulio/

    RépondreSupprimer