01/09/2010

Brimstone (aka Le Damné)


J'aime les séries qui s'arrêtent à leur première saison. Non que je me réjouisse des échecs, mais au moins ces séries avortées ne se diluent pas. Elles restent à jamais incomplètes, certes, mais elles n'ont pas le ridicule de 24 où Jack Bauer sauve le monde en 24h 8 fois d'affilée parce que l'audience le commande.

Brimstone fait partie de ces perles. 13 épisodes et puis pshiiit ! C'était là encore un produit de la Fox.

Ezekiel Stone est un flic du NYPD. Quand sa femme se fait violer et que le coupable est acquitté, il se fait justice lui-même en tuant le violeur. Et quand quelques mois plus tard, Ezekiel décède, il va directement en enfer à cause de ce péché mortel. Sauf qu'en enfer, le Diable a un petit problème : 113 âmes damnées se sont échappées et se sont réfugiées sur Terre. Alors le Diable propose à Ezekiel de ramener ces évadés en enfer. En échange, il lui promet de lui offrir une seconde chance dans le monde des vivants. Mais on sait comment ça marche, les promesses du Diable...

Chaque épisode est donc centré sur une âme en fuite qu'Ezekiel doit retrouver puis tuer en lui mettant une balle dans un œil (car les yeux sont le miroir de l'âme). Chose bien pratique, toutes les âmes restent à New York où elles vivotent en profitant maladroitement d'un pouvoir démoniaque. Le travail d'Ezekiel est rendu difficile par le fait qu'il se réveille tous les jours avec la même somme d'argent qu'il avait dans les poches au moment de sa mort (soit $36.27). Et bien évidemment, le Diable s'amuse à lui filer des indices foireux pour le regarder ensuite se dépatouiller. Ah oui : le corps d'Ezekiel est recouvert de 113 tatouages. Quand il renvoie une âme en enfer, le tatouage correspondant disparait, provoquant au passage une douleur insoutenable. À ces menus problèmes, il faut ajouter le fait que la femme d'Ezekiel est toujours vivante, mais qu'il ne peut pas lui parler, puisqu'il est mort et enterré.

Le génie de Brimstone, c'est d'avoir confié le rôle du Diable à John Glover (à gauche sur la photo). Son jeu d'acteur est parfait pour ce rôle. Il est imprévisible, ses répliques remplies de double-sens et on se délecte de la manière qu'il a de se moquer d'Ezekiel. Le Diable a beau dire qu'il est sans pouvoir sur Terre pour justifier le travail qu'il confie au flic mort, il est évident qu'il ment car il n'arrête pas d'utiliser sa puissance pour produire des effets dramatiques. Brimstone semble donc être un jeu cruel, un test moral de plus pour Ezekiel pour déterminer s'il a compris le sens de son péché.

Le photo est magnifique, tout en obscurité. Les scénarios n'ont pas le temps de tourner en rond étant donné la brièveté de la série. Franchement, c'est Angel Heart en série télé, le côté moite en moins.

Tout comme pour Kindred: the Embraced, Youtube est une source intarissable de bonheur. Voici donc la première partie du pilote de la série, pour vous faire du bien aux yeux et au cerveau.



Dans un prochain billet, je vous parlerai d'un classique des séries fantastiques : Louis le Brocante.

7 commentaires:

  1. Si le pitch, la réalisation, et les acteurs sont bons, quelles ont été les causes de l'arrêt de la série ? Elle n'a pas trouvé son public ?

    RépondreSupprimer
  2. Je crois me souvenir que la série a été diffusée en été sur Fox. D'où une audience restreinte et la décision de couper court. Par la suite, la série a été rediffusée sur Sci Fi Channel et est devenue populaire. En France, il me semble que c'était Série Club qui la diffusait.

    Fox prend des décisions souvent étranges concernant ses séries, Joss Whedon peut en témoigner.

    RépondreSupprimer
  3. Pour faire rêver, voici les synopsis des six derniers épisodes de la saison, révélés à la demande des fans par Cyrus Voris, co-créateur et co-producteur de la série. Ils n'ont évidemment jamais été tournés.


    14. Rivals - Alors qu'un damné tue des immigrants illégaux, le diable, pour tester Stone, a ramené sur terre une femme qui a fait partie de l'IRA. Celui des deux qui renverra le tueur en enfer aura le droit de rester pour chasser le reste des 113 évadés, tandis que l'autre retournera à la damnation éternelle. Stone gagne, mais pas avant d'en avoir décousu avec son adversaire, qui s'avère être presque son égale dans tous les domaines.

    15. Deadline - Un reporter arrive juste à temps pour voir Stone renvoyer un damné en enfer. Il remonte alors toute l'histoire, essayant de le retrouver pour comprendre ce qui s'est réellement passé...

    16. Angel - Stone chasse un damné, qui s'avère en fait être un ange rebelle lassé du paradis et désireux de goûter à tout ce que la vie peut offrir : sexe, drogue, rock'n'roll et meurtre... Notre héros, qui cherche comment renvoyer l'ange au paradis, est aidé par ce qui semble être Dieu en personne. Rosalyn, l'ex-femme de Stone, réapparaît également dans cet épisode.

    17. Partners - Cette fois-ci le diable veut participer à l'enquête de Stone, ce qui donne lieu à quelques scènes comiques. Il faut dire qu'il s'agit d'un cas très particulier, celui d'un damné qui a enduré sa peine sans jamais fléchir. Surprise : cet homme au caractère trempé dans l'acier n'est autre qu'un petit employé aux manières discrètes et qui ne ferait pas de mal à une mouche. Parallèlement, Rosalyn continue à rechercher son mari.

    18. Innocence - Le damné que chasse Stone s'avère être de ses proches : un oncle qui affirme être innocent et soutient que quelqu'un quelque part a fait une terrible erreur. Stone s'embarque dans une enquête étrange, essayant de retrouver le véritable coupable.

    19. Birthday - Dernier épisode de la saison. Maxine, la logeuse de Stone, découvre la date de son anniversaire et décide d'organiser une fête en son honneur. Problème : elle contacte ses proches et ses amis, qui affirment tous qu'il est mort depuis quinze ans... Également dans cet épisode : le retour de Ash, du chat de Stone et de Rosalyn, qui s'invite à sa fête d'anniversaire.

    RépondreSupprimer
  4. Johan, ce n'est pas très gentil de remuer le couteau dans la plaie.
    Ces synopsis confirment que la série aurait été élégante jusqu'au bout de sa première saison si elle n'avait pas été condamnée prématurément.
    Comme quoi une bonne histoire, une bonne réalisation et de bons acteurs ne suffisent pas. Il faut aussi le bon timing, la bonne chaîne, la bonne case horaire et le bon public.

    RépondreSupprimer
  5. Anonyme2/9/10

    Les tatouages me fon penser au "Memento" de Nolan.

    RépondreSupprimer
  6. La référence, en matière de tatouages, reste Prison Break ;)

    RépondreSupprimer
  7. Anonyme3/9/10

    Non c'est Memento de Chritopher Nolan

    RépondreSupprimer