22/09/2010

Misfits


Tiens, tiens, tiens... Encore une série anglaise.

Ils sont 5. Un peu branleurs. Un peu paumés. Ils ont été tous les cinq condamnés par un juge à faire des travaux d'intérêts généraux pour des délits mineurs. Et tandis qu'ils font semblant de bosser sous la surveillance de leur agent de probation, ne voilà-t-il pas qu'un drôle d'orage gronde au-dessus de Londres et qu'un étrange éclair claque dans l'air ionisé. Shazam, voilà nos cinq délinquants dotés de pouvoirs étranges (de gauche à droite sur la photo) :
- Curtis, athlète prometteur, est capable de rembobiner le temps quand ça arrange le scénariste;
- Alisha, la beauté black, qui peut provoquer une frénésie sexuelle en touchant un homme;
- Nathan, le branleur ultime, ne connait pas son pouvoir et s'en désole à longueur d'épisodes;
- Kelly, que l'on dirait sortie de Loft Story, peut lire dans les pensées;
- Simon, le garçon trop discret et trop enfermé sur lui-même, se rend invisible.

Sauvent-ils le monde ? Oh que non. Ils essayent juste de ne pas briser leur période de probation afin d'éviter la case Prison. Or ils font rapidement une grosse bêtise. Une très grosse. Et les 6 épisodes de la saison traitent des conséquences. Parce, comme dit le dicton berrichon : "Avec de grands pouvoirs viennent de grandes responsabilités". Eux qui ne sont à la base que 5 individualités vont progressivement apprendre à compter sur les autres et à travailler en équipe.

Alors, oui, le pitch est ultra classique. Des super pouvoirs. Les proches qui en souffrent. Ce qui rend Misfits accrocheur, c'est l'habillage londonien. Il y a l'accent délicieusement cockney de Kelly, une vraie épreuve pour l'oreille du téléspectateur. Et le béton, la banlieue sans fin. Finalement ces 5 zonards un peu gauches sont attendrissant de bêtise.

Les pouvoirs sont-ils bien mis en scène ? Pas toujours. Comme d'habitude, la lecture des pensées ne fonctionnent que pour faire avancer le scénario. Le rembobinage du temps donne certes un bel épisodes à la Cours, Lola, cours, mais son utilisation est bourrée d'incohérences temporelles. Le pouvoir de luxure d'Alisha permet de justifier quelques scènes chaudes et l'invisibilité de Curtis de rendre le personnage encore plus inquiétant. Mais en toute honnêteté, cette histoire pourrait très bien fonctionner sans super pouvoirs.

Autre défaut : leur monde est vide. Où sont les parents ? On ne voit que les personnages utiles pour l'histoire, et ça se sent à l'écran. Ça manque de figurants. Et comme les scénarios ne s'enchaînent pas nécessairement, il y a une drôle d'impression.

Askiparé, pendant la diffusion de la série dans la perfide Albion, les personnages twittaient des soliloques en temps réel pour exprimer leurs pensées intimes. Bonne idée. La saison 2 débarquera en novembre 2010. Je ne suis pas impatient de les retrouver, mais je vais faire comme la justice en évitant de les condamner trop rapidement afin de leur donner une seconde chance.

7 commentaires:

  1. La premiere serie m'a bien plu et j'impatiente de voir la deuxieme.

    RépondreSupprimer
  2. Pas appétissante la photo.

    RépondreSupprimer
  3. Mouais... J'ai déjà pas le temps pour les très bonnes séries, alors les bonnes ou presque bonnes...

    RépondreSupprimer
  4. Une petite question : est-ce que c'est adapté d'une autre série américaine celle-ci qui portait si je ne me trompe pas le même nom et où apparaissait Courtney Cox dans un de ses premiers rôles ?

    RépondreSupprimer
  5. Je suis un peu plus convaincue que toi ;)
    Après, il y a beaucoup de privisibilité là dedans. Il n'empêche que mon personnage préféré est Kelly et Nathan me tape sur les nerfs ;)

    RépondreSupprimer
  6. @ Gromovar : c'est un vilain montage Photoshop, j'en conviens.

    @ BiblioMan(u) : un petit tour sur IMDB me permet de te dire que la série de Courtney Cox se nommait "Misfits of science" est était plus proche d'Hibernatus que de ce Misfits.

    @ Acr0 : j'aime bien la série, mais je la trouve pleine d'incohérences. Il y a des trucs énormes qui ne sont pas expliqués, certains épisodes n'ont pas de conséquences sur les autres. J'espère que la saison 2 va être la saison de la maturité.

    RépondreSupprimer