29/10/2010

Tous des collabos

Un mien ami qui professe la science me parlait récemment du fait que nous sommes à une ère où nous sommes capables de collecter énormément de données scientifiques mais sans avoir la possibilité de toutes les traiter. Le télescope Hubble prend plus de photos qu'il est humainement possible d'en regarder. Et comme il n'est pas toujours évident d'automatiser certaines tâches via un logiciel, certains ont eu l'idée de demander au public de donner un coup de main. C'est ainsi qu'il est possible de s'inscrire sur Galaxy Zoo et de regarder des photos de l'espace pour aider à classer les galaxies en fonction de leur forme, du nombre de bras et d'autres critères. Car bizarrement, ce que l'être humain est capable de faire en quelques secondes n'est pas si évident pour l'ordinateur. C'est donc une mise en commun des ressources : plutôt qu'un scientique passe sa vie à classer lui-même une poignée de galaxies sans apporter de valeur ajoutée au programme, le travail est réparti entre plusieurs milliers de participants non spécialisés qui passent quelques heures à trier des photos. Une belle idée de travail collaboratif.

Pour ceux que l'espace ne fait pas vibrer, il existe un autre projet collaboratif du même type : Old Weather. L'idée, c'est que pour construire des modèles informatiques capables de prévoir les changements climatiques, il faut avoir des données issues de notre passé. Car à l'échelle humaine, ça fait très peu de temps que nous collectons scientifiquement les données climatiques. Or il existe une source incroyable de données : les carnets de bord des navires d'antan. Dans ces journaux, l'équipage prenait 6 fois par jour la température de l'air, la température de l'eau, la pression athmosphérique, la vitesse du vent et surtout la position du bateau... Ce qui fait que par recoupement de toutes ces données, il serait possible de recomposer le climat d'avant et d'aider à en déduire le climat de demain. Or tous les carnets de bord des navires militaires sont archivés dans des ministères et accessibles au public. Des scientifiques ont donc scanné une partie de cette masse de documents et l'ont mise en ligne. Sauf que, une fois de plus, l'informatique ne peut pas tout faire. Il faut lire l'écriture maladroite des marins et aider à colliger les renseignements utiles. Old Weather vous permet donc de vous plonger dans le quotidien des marins des 19e et 20e siècles. En même temps que vous notez les données climatiques, vous pourrez lire la routine de bord ("Aujourd'hui, nous avons lavé le pont") et le petit quotidien marin.

Je ne dis pas que vous aller sauver le monde avec ces projets collaboratifs, mais vous aiderez à mieux comprendre la vie, l'univers et le reste.

Donc acte.

PS : pour les amateurs, il y a aussi un Moon Zoo pour étudier la surface de la lune et Solar Stormwatch pour les tempêtes solaires. J'attends un projet collaboratif sur le classement des dessous féminins pour mettre la main à la pâte.

7 commentaires:

  1. Je vais aller voir ça. C'est le genre de concept et d'approche qui me fascine.

    RépondreSupprimer
  2. Dès que j'ai un peu plus de temps-clavier dispo, je vais aller voir ce projet. Moi aussi ça me botte : et le travail, et la finalité.

    RépondreSupprimer
  3. Note à mon co-blogueur : tu as prévu quoi, comme tag, pour ce genre de billet ? :)

    RépondreSupprimer
  4. Mon ami m'a fait une démonstration hier avec son navire du moment, le HMS Pegasus. Tout dépend de l'activité de ton bateau, en fait. Certains sont assez casaniers et mouillent dans des ports pas très funky, mais d'autres font le tour du monde et te font rêver. Et grâce aux coordonnées et à Google Map, ça donne des cartes très utiles pour les climatologues. Tu as un petit peu de vocabulaire marin en anglais à apprendre pour te dépatouiller avec les gribouillis du carnet de bord, mais rien de majeur.

    Depuis qu'il a découvert ce site, mon ami tient notre carnet de bord dans notre campagne de Pavillon Noir.

    Pour le tag, je suis ouvert à tes propositions car je sèche.

    RépondreSupprimer
  5. tag : Science ?

    Sinon dans le même genre il y a aussi les sites qui propose de donner du temps de calculs inutilisés des ordinateurs pour faire tourner des simulations scientifiques...

    RépondreSupprimer
  6. Anonyme30/10/10

    Est ce qu'il y a ce genre de projet en français ? Je suis une grosse tâche en anglais, en polonais et en allemand. Merci

    RépondreSupprimer
  7. À ma connaissance, il n'existe pas d'initiatives du même type en français.

    RépondreSupprimer