19/11/2010

I'm a a poor and lonesome cowboy

Le western est un genre cinématographique qui n'a plus beaucoup la cote de nos jours.
Alors quand Jon Favreau (réalisateur d'Iron Man 1 et 2) annonce qu'il tourne un western produit par Steven Spielberg, je suis intéressé.
Et quand j'entends que les rôles phares sont tenus par Harrisson Ford et Daniel Craig, je dis "y'a bon".

Alors je me précipite sur Redtub... euh Youtube, et je regarde la bande-annonce.
Prenez deux minutes de votre précieuse vie pour admirer le travail, le jeu en vaut la chandelle.


Et c'est là que je me dis que l'imbécilité a encore un très bel avenir sous nos tropiques.
Que Favreau, Spielberg, Ford et Craig disent "banco" sur un pareil pitch me laisse à penser que c'est le début de la fin.
Il est sans doute temps que la race humaine disparaisse, elle est arrivée à bout de sa créativité.

Mise à jour : un ami m'indique ce lien qui qui tend à prouver que cette lumineuse idée de mélanger des cowboys et des aliens provient en fait d'une BD.

13 commentaires:

  1. Depuis le temps qu'on vous dit que les aliens sont là depuis un bon moment !
    On a déjà eu un film (très mauvais) avec des aliens et des viking, un jeu de rôle (très sympa) avec des aliens et des mousquetaires, alors pourquoi pas des cowboys ?
    Cela dit la bande annonce ne donne absolument pas envie.

    RépondreSupprimer
  2. Tout ça n'est pas très nouveau, et fait partie intégrante du genre "weird west". Cela existe depuis la période des pulps.
    La bande annonce n'est pas terrible, mais je trouve toujours intéressant de faire se croiser des genres populaires.

    http://en.wikipedia.org/wiki/Weird_West

    RépondreSupprimer
  3. En effet, ça a l'air gravement ridicule. Le mélange des genres a des limites.

    A 3, vous dormirez. Maintenant vous dormez. Lisez Eifelheim de Michael Flynn, je le veux !!! (c'est l'un des plus beaux mélanges de genre que j'ai jamais lu).

    RépondreSupprimer
  4. J'aime beaucoup le ton de ton article Cédric !
    C'est vrai que cette bande annonce ne donne pas envie du tout...
    En revanche j'ai l'esprit encore marqué par la lecture d'un livre complètement déjanté où le mélange des genres est à son summum: Le livre sans nom d'un Anonyme.

    RépondreSupprimer
  5. Je suis un peu étonné. "Imbécilité ? " C'est quand même un terme très fort pour critique l'idée d'aliens au temps du Far West...

    Qu'est-ce que ça a de plus débile que suivre la vie d'un groupe de souris qui se prennent pour des chevaliers par exemple ?

    C'est sûr que si on s'attend à un Western classique, le choc peut-être rude, mais ça s'appelle tout de même "Cowboys & Aliens" : y'a pas tromperie sur la marchandise.

    Je ne suis pas porté Western et il y a peut-être une légère rupture de ton avec l'arme-gadget (mais ça s'est surtout le film dans son ensemble qui dira si les deux éléments sont bien mélangés) mais pour une fois qu'on a un concept qui tente un truc rigolo, je dis pas non. Et je trouve ça loin d'être idiot surtout.

    RépondreSupprimer
  6. On dirait le remake western d'Independance Day...

    RépondreSupprimer
  7. Je n'ai rien contre le mélange des genres.
    Des cowboys dans l'espace, par exemple, c'est génial dans Firefly/Serenity. Mais parce qu'il n'y a pas d'aliens. Joss Whedon a repris certains codes du western, mais ils collent parfaitement au propos de la série (la colonisation, l'indépendance...), ce n'est pas la rencontre forcée de deux mondes qui n'ont rien à voir l'un avec l'autre.

    Foutre des aliens dans un western classique, c'est à mes yeux aussi criminel du point de vue créatif que de foutre des extraterrestres dans Asterix avec des clones de Superman qui ressemble à Schwarzenegger.

    Le mélange des genres, c'est délicat. C'est une question de dosage.

    Des souris qui se prennent pour des chevaliers, j'y crois parce que les deux univers qui se mêlent sont compatibles. Alors que des vaisseaux spatiaux et les garçons vachers, mon cerveau est déjà sur la défensive dès le départ.

    Mais bon,je suis du genre à trouver Cadillacs & Dinosaurs inintéressant au possible.

    Je confirme donc "imbécilité".

    RépondreSupprimer
  8. Des souris qui se prennent pour des chevaliers, j'y crois parce que les deux univers qui se mêlent sont compatibles. Alors que des vaisseaux spatiaux et les garçons vachers, mon cerveau est déjà sur la défensive dès le départ.

    Faut que tu m'expliques ça.

    RépondreSupprimer
  9. Dans le second opus il y aura des vampires ?

    RépondreSupprimer
  10. @ Gromovar
    Oh, je suis comme tout le monde, j'ai des monomanies et des a priori.

    Par exemple, les histoires avec des gars de notre monde qui débouchent dans une autre réalité (genre Tapisserie de Fionavar), c'est épidermique, je ne peux pas m'y intéresser.

    Les mousquetaires qui luttent secrètement contre des aliens en cavale, je n'avais pas du tout accroché au concept.

    Après, je n'ai rien contre les aliens, hein. Tiens, d'ailleurs j'ai adoré "Monsters" qui est une sorte de post-Cloverfield et qui est en fait un mélange des genres entre des aliens et une histoire d'amour pour soirée pyjama. Là, ça fonctionne, alors que ce n'était pas gagné au départ. Je ne sais pas pourquoi, c'est bien amené, voilà tout.

    J'attaque aveuglément "Cowboys & Aliens" sur la base de sa bande-annonce. Mon imaginaire n'est pas prêt à tout : Tombstone bombardé par des vaisseaux aliens tandis qu'un cowboy amnésique se prend pour un émule de Cobra, j'ai plusieurs zones de mon cerveau qui décrochent très très rapidement.

    J'ai un imaginaire borné.

    RépondreSupprimer
  11. Pour ma part le mariage entre extraterrestres et cowboys fait tout à fait sens quand on le regarde sous la lorgnette "mythologique" ; à savoir le mythe de l'enlèvement (Indiens/E.T) et de la Frontière (l'Ouest/l'Espace).

    RépondreSupprimer
  12. C'est comme pour les cocktails : quand c'est réussi c'est très bon, mais quand c'est raté on se dit que le mieux est l'ennemi du bien, et qu'on aurait aussi bien fait de pas tout mélanger.
    Et la bande annonce commence comme un bon western et fini comme un mauvais film d'E.T...
    Je partage donc l'avis de Cédric.

    RépondreSupprimer