06/04/2011

Stonewielder - Ian C. Esslemont


Déjà deux ans depuis la 1e apparition de Bob sur ce blog. Pour fêter cela, et rompre avec le silence, Bob revient pour parler de Stonewielder. Ce roman se situe dans l'univers partagé entre deux auteurs, Steven Erikson et Ian C. Esslemont. Erikson a commencé le premier et en est à 10 tomes de 1000 pages, Esslemont à la traîne avec 3 tomes de 500-700 pages.

From : Ian
To : Bob
Subject : Mon dernier manuscrit

Cher Bob, je ne comprends pas. Tu as édité mes deux premiers romans, Night of Knives et Return of the Storm Guard. Pourquoi ne prends-tu pas celui-ci ? Il y a tout ce que tu as aimé dans les deux premiers et plus encore ?
Merci de ta réponse,
Sincèrement,
Ian

From : Bob
To : Ian
Subject : Et pourquoi pas un index ?

Ian,
Merci de me relancer. Je n'avais pas vu le nom du fichier, et en l'ouvrant, j'ai cru que tu m'avais renvoyé par erreur un vieux texte ! Ah ! Ah (:-))
Je suis un peu perdu dans tous vos bouquins, à tous les deux. Chaque fois que je lis un bouquin, j'ai l'impression qu'il s'agit à la fois du premier de la série et d'un tome de la fin ! Je ne sais plus faire la différence entre confusion et réminiscence. Et tous ces noms ! Pourquoi ne fais-tu pas comme ton copain, qui met la liste des personnages au début du livre ?
Keep up the good work,
Bob

From : Ian
To : Bob
Subject : Premiers feedbacks positifs

Cher Bob,
J'ai hâte que tu me dises ce que tu en penses ! J'en ai lu des bouts à des fans des forums du site malazanempire.com et ils adorent !
Pour les noms, je me disais que c'était un moyen de me démarquer de Steve, il faut que je trouve ma propre voie.
Amicalement,
Ian

From : Bob
To : Ian
Subject : Nouvelles démarques

Ian,
Je ne pense pas que ce soit un bon choix de te démarquer de ton copain : les gens te lisent parce qu'ils veulent encore plus de Erikson. Tes lecteurs sont des espèces de voraces que se sont enfilés à plusieurs reprises les 10 tomes de plus de 1000 pages de la plus touffue saga de Fantasy du marché, et ce n'est pas en étant différent que tu leurs plairas.
Combien de lecteurs de Esslemont n'ont pas lu Erikson ? 0.
Combien de lecteurs d'Erikson n'ont pas lu Esslemont ? Plein.
C'est ces gens-là que tu dois viser, et pour cela, il te faut écrire comme Erikson. Laisse tomber le casual reader. De toutes façons, lui, il t'a déjà laissé tomber, il est passé à la bit-lit. Fais du touffu, de l'abscons, de l'allusif, du mystère ! Ok ? (;-))
Keep up the good work,
Bob

From : Ian
To : Bob
Subject : Nouvelle version

Bob,
Message bien reçu. J'ai retravaillé mon manuscrit, tu trouveras la nouvelle version en pièce jointe.
Anxieusement,
Ian

From : Bob
To : Ian
Subject : Incomplet ?

Ian,
Il manque le début ? (:-|)
Bob

From : Ian
To : Bob
Subject : Complet !

Non, non. C'est bien comme ça que ça commence.

From : Bob
To : Ian
Subject : Inachevé ?

Ian,
Il manque aussi la fin ??? (:-O)

From : Ian
To : Bob
Subject : Chevé ! :-)

Non, ça se termine comme ça.

From : Bob
To : Ian
Subject : Trop de personnages ! Argh !

Ah. (:-\)
Et c'est normal que tu introduises plein de personnages que tu ne réutilises pas ?

From : Ian
To : Bob
Subject : PoV

Oui, c'est pour les Points of View ! C'est super à la mode. Au lieu de suivre directement un personnage, je décris son histoire via des témoins qui le croisent. Comme ça, on voit qu'il est übercool quand il dégaine son épée magique ! Tchac ! Yaaah ! J'adore faire ça avec mes vieux PJ ! Ce sont mes persos préférés. C'était super de me replonger dans mes notes de partie. A l'époque, j'avais tout tapé sur ordinateur, et ça m'a bien aidé : j'ai juste eu à ajouter quelques dialogues pour transformer ça en roman.

From : Bob
To : Ian
Subject : PoV Cons et Pros

Mais tu utilises aussi des "POV" récurrents ? (:-\)

From : Ian
To : Bob
Subject : Monologues

Oui, c'est pour varier. Il en faut pour tous les goûts. J'ai aussi mis de temps en temps des monologues intérieurs, mais je ne suis pas aussi fort que Steve, et des fois je me goure dans ce qu'il faut mettre en italique.

From : Bob
To : Ian
Subject : Gaga ?

Ian,
Désolé de t'ennuyer, mais tu pourrais m'expliquer qui est The Lady ? C'est l'intrigue principale du roman, et tu ne donnes aucune explication ? (:-()

From : Ian
To : Bob
Subject : Secrets

Ah ! Ah ! Si tu veux le savoir, il te faut relire tous les romans de Steve en prenant les citations en exergue qui ont un nombre impair de voyelles, et chaque passage de tarot divinatoire où le mot "Warren" n'est pas prononcé. Si tu prends un mot sur deux du résultat, tu auras le secret ultime de l'univers des Malazan Books.

From : Bob
To : Ian
Subject : Paumé

Ian,
De la Fantasy, j'en ai publiée, de la mauvaise et de la très mauvaise. Mais là, je ne sais pas quoi dire. Tu espères que les gens te suivront, avec ces dialogues cryptés, ces allusions mystérieuses, et ces indices dispersés à travers ces milliers de pages ? Je vous en soupçonne de vous être paumés quelque part en route, les gars. (:-()

From : Ian
To : Bob
Subject : Quiproquo

Bob,
Tu me surpends : il faut que les gens comprennent ? Je croyais que le principal était qu'ils continuent d'acheter ?

From : Bob
To : Ian
Subject : On y va

Un point pour toi. OK, je publie ! (:-D)

10 commentaires:

  1. Oh ben ça donne envie de lire. Moi qui me disait dans un coin que je pourrais commencer cette saga un de ces quatre ; finalement vaut mieux pas s'y engager...

    RépondreSupprimer
  2. Disons que si la saga t'intéresse, mieux vaut ne pas commencer d'entrée par la FanFic officielle. Mais je ferai une critique de synthèse de la saga quand j'aurai fini Dust of Dreams (ma lecture actuelle) et Crippled God (la suivante), qui clot les 10 tomes.

    RépondreSupprimer
  3. Je résume donc : pour apprécier cette série, il ne faut pas commencer par le premier livre d'Erickson et ne pas lire les dérivations de son pote Esslemont.

    Pas des plus accessibles, comme saga.

    RépondreSupprimer
  4. Réaliser une synthèse, quelle excellente idée!
    J'ai tellement souffert à la lecture de Bonehunters, que je n'ai pas eu le courage d'aller plus loin, mais mes souvenirs émus de Deadhouse Gates me font parfois regretter de ne pas essayer de finir le cycle.
    Même la parfaite médiocrité (mais heureuse brièveté) de Bauchelain and Korbal Broach n'a pas suffi à me sevrer, j'espère toujours...
    J'attends ton opinion pour savoir si c'est vraiment la peine.
    On dit cette semaine ? :-)

    RépondreSupprimer
  5. @ Cedric : oui, il se mérite, ce cycle. C'est pas pour les petits joueurs qui lisent Eddings et Jordan !

    @ Ainarick : oui, à 2-3 jours près. Facile ! J'en profiterais pour inclure aussi une critique des nouvelles de B&KB dans la foulée ! :-)

    RépondreSupprimer
  6. Bizarrement alors que The Crippled God est sorti depuis un moment, je ne suis pas pressé de l'acquérir. Trop de tomes en demi teinte, notamment les deux précédents...

    RépondreSupprimer
  7. Oui, je ne m'étais pas éclaté sur le t8, et j'avais lu ta critique du t9. Mais là, je me sens motivé pour m'avaler 2000 pages en faisant des pauses toutes les 10 mn pour regarder sur le Wiki Malazan qui est qui ! Taïaut !

    RépondreSupprimer
  8. Il y a des choses que j'aime bien dans Esslemont, mais ça ne m'a pas incité à terminer the Return of the Crimson Guard (le précédent). Le drame, c'est que ça m'a tellement ennuyé que je n'ai pas réussi à reprendre le souffle pour continuer le cycle officiel, je suis coincé au début du t8. Je pense que ce cycle est un monument et qu'il vaut la peine d'être lu. @Fred, sisi je t'assure, ça vaut la peine :-)

    RépondreSupprimer
  9. Ils sont sortis en poche les Erickson ? Parce que personnellement, j'adore être plongé dans une intrigue qui vit immédiatement. Ca m'a donné une impression de vie que je n'avais pas rencontrée avant. C'est comme dans une série avec des dialogues d'Aaron Sorkin (The West Wing) : dès le départ, tu dois t'accrocher pour ne pas être largué mais si tu le fais, tu n'es pas déçu.

    RépondreSupprimer
  10. @ Edomaur : en reprenant Dust of Dreams, je suis frappé de voir en fait à quel point Esslemont fait du sous-Erikson. Je pensais exagérer en parlant de fanfic officiel, mais en fait non.

    @ Thomas : à ma connaissance ils sont sortis en poche (en VO bien sûr), sauf the Crippled God qui n'est encore qu'en "broché". Et je suis d'accord sur l'impression de vie que donne le foisonnement de personnages.

    RépondreSupprimer