26/08/2011

Demain, à l'aube, je franchirai le Rubicon


Bon, fini de rire. Wastburg est officiellement en vente chez les libraires. Si vous avez une librairie de quartier, vous pouvez susurrer à votre bien-aimé vendeur des mots tendres tels que "Wastburg, de Cédric Ferrand, ISBN 978-2-36183-061-8". Il en sera tout retourné.

Si vous préférez utiliser l'internet, de multiples sites vous permettront de craquer en quelques clics : Amazon.fr, Fnac.fr, Decitre.fr... Vous avez le choix.

Vous pouvez même le commander directement sur le site des Moutons électriques (les frais de port y sont gratuits).

Vous avez un iPad ou une tablette du même acabit ? La version ePub est en cours de production et devrait être prête avant la fin de l'année.

Et aussi, jusqu'au vendredi 9 septembre minuit, Elbakin.net organise un concours avec 10 exemplaires de Wastburg à gagner.

Je rappelle que le prologue et le premier chapitre sont lisibles gratuitement pour se donner une idée du roman.

Pour mémoire, Wastburg peut être classé dans la catégorie des romans de fantasy, plus précisément du médiéval-fantastique. L'action se déroule dans une cité (Wastburg) coincée entre les deux bras du delta d'un fleuve. À l'ouest, le Waelmstat, royaume en fin de règne dont le trône vacillant est disputé par des princes tous plus consanguins les uns que les autres. À l'est, la Loritanie, une terre d'autant plus étrange que personne ne s'intéresse vraiment à elle, pas même ses habitants. Wastburg est la zone tampon entre ces deux peuples. C'est une cité-franche, un espace de liberté qui se débat pour garder son autonomie.
Le récit change de point de vue à chaque chapitre, mais tous les protagonistes ont un point en commun : ils sont membres de la Garde. Qu'ils patrouillent dans les rues sordides de Wastburg, qu'ils soient matons dans les geôles ou qu'ils fassent payer les taxes, ils sont tous témoins ou acteurs d'une série de manigances qui vise à destituer le burgmaester, le maître de Wastburg. Car ça fait très longtemps que cet homme domine la cité, à un tel point que personne ne se souvient de comment il est arrivé au pouvoir.
Action, enquête et magie... Les ingrédient de Wastburg sont classiques et empruntent beaucoup aux écrits de Fritz Leiber (Lankhmar). Il n'y a ni elfe ni dragon, c'est une fantasy plus terre à terre. Le style de l'écriture est rigolard, avec un usage un peu gaillard de l'argot pour décrire une cité tantôt hilare, tantôt lugubre.

29 commentaires:

  1. Bon ben faut que je file chez mon libraire alors.

    RépondreSupprimer
  2. bon ben c'est partie !!! des que je reçoit ma paye je l’achète !

    :D

    RépondreSupprimer
  3. congratulation !

    Je vais faire un petit article à ce sujet sur mon blog. Même si je pense que la plupart de mes lecteurs sont aussi les tiens

    RépondreSupprimer
  4. Je vais aller susurrer à mon libraire la commande utile de cet ouvrage je pense. Sinon, je passe direct par Les Moutons. Un peu de fantasy ne fait de mal à personne, n'est-ce pas mon bon monsieur?

    RépondreSupprimer
  5. En commande pour moi... et pour la bib ;o)

    RépondreSupprimer
  6. Anonyme26/8/11

    je commanderai directement aux moutons electriques, car comme ca, j aurai leur calendrier .
    Comme le confirme ca texte de leur lettre d information Numero 64:
    "Chaque année, nous publions un joli catalogue papier, eh oui, toujours cet amour du papier. Et cette fois, il est deux fois plus gros — 64 pages, histoire de couvrir non seulement tous nos titres déjà parus mais aussi l'actualité de 2012 à venir... Et puis, comme notre bonté est infinie (si, si), nous avons eu l'idée d'ajouter à ces pages colorées une nouvelle inédite. "L'elfe et les égorgeurs" est son titre, Jean-Philippe Jaworski son auteur, et il s'agit bien entendu d'un fragment de plus des récits du Vieux Royaume. Avis aux amateurs: nous en glisserons un exemplaire dans toutes commandes dès réception des stocks du catalogue (ça ne va pas tarder)."
    J aurai mon catalogue, et pour les moutons ca fera une marge supplementaire, un peu plus de tresorerie pour ces denicheurs de talents.
    Mormegil013

    RépondreSupprimer
  7. GregT26/8/11

    Argh, mon libraire vient de m annoncer que la distribution des Moutons change de mains en Belgique et que je vais devoir attendre une semaine que ca se reorganise. Damned!
    Vous savez si une version de luxe sera tirée comme pour Janua Vera et Gagner la Guerre de Jaworski?

    RépondreSupprimer
  8. Pour le version de luxe, il faudrait que je fasse péter les scores comme lui au niveau des ventes. On va essayer, mais un exemplaire après l'autre.

    RépondreSupprimer
  9. Anonyme27/8/11

    Dispo au Québec?

    C.B.

    RépondreSupprimer
  10. Commandé.
    Faudra que je le lise avant la fin de l'année.

    RépondreSupprimer
  11. Félicitations et bonne route à ton bouquin !

    J'en ferai certainement l'acquisition à l'occasion :)

    RépondreSupprimer
  12. Félicitations, et je vais mettre tout ça sur ma liste de choses à lire entre le Trône de Fer 5 et le nouveau Dan Simmons....

    RépondreSupprimer
  13. j'ai zieuté le premier chapitre et c'est décidé, je lirai Wastburg. Mes félicitations au papa.

    RépondreSupprimer
  14. J'ai une question : c'est un one-shot ou tu as l'intention d'approfondir l'univers et l'ambiance dans un autre ouvrage ?

    RépondreSupprimer
  15. Aucune suite de prévue car ce n'est pas le début d'un cycle ou d'une trilogie. Le roman se suffit à lui-même.

    Mais il ne faut jamais dire jamais, à ce qu'on dit.

    RépondreSupprimer
  16. Bonjour !
    Je suis libraire, je viens de finir le bouquin et j'ai vraiment adoré. Seul défaut, on en veut encore en refermant le livre !

    Petite question : est-ce qu'une tournée de dédicaces en France est prévue ?

    RépondreSupprimer
  17. Bonjour et merci pour ces mots chaleureux qui me vont droit au cœur.
    Malheureusement, je ne pense pas rentrer en France dans un avenir proche.

    RépondreSupprimer
  18. Wastburg bientôt disponible à la médiathèque Emile Zola de Montpellier.

    RépondreSupprimer
  19. Merci, c'est une bonne nouvelle.

    RépondreSupprimer
  20. Anonyme17/9/11

    Commandé sur le site de l'éditeur : ça a intérêt à être bien (j'avoue que j'ai accroché aux extraits gratuits, qui m'ont poussé à l'acheter)...

    RépondreSupprimer
  21. ayé je l'ai acheté !

    RépondreSupprimer
  22. Longtemps après que la Tour s’est transformée en fusée, voilà que j’ai, à mon tour, lu Wastburg. Moi qui suis peu versé, par manque de goût, dans la littérature de fantasy, mais qui suis à l’aise dans la littérature polar, je me suis senti assez vite chez moi dans ce roman et dans cette ville, et au milieu des gardoches, à patauger dans les petits trafics et les grandes ambitions.
    Un point à retenir : éviter de traiter des affaires dans les latrines, c’est un truc à se foutre dans la merde… (A la lecture de ce passage, je n’ai pas pu m’empêcher de penser à une scène de règlement de compte entre gangs rivaux, dans les latrines publiques, dans la série télé Rome ; clin d’œil volontaire de Cédric à ceux qui repéreraient la ressemblance ?).

    Pour en savoir plus sur ce que j’en pense en détail, j’ai l’inélégance de vous renvoyer vers un billet d’un de mes blogs, dans lequel je range clairement Wastburg au rayon polar.

    La suite du programme ? Cogiter un scénario pour Wastburg le JdR, bien sûr !

    RépondreSupprimer
  23. Voilà, voilà, ça m'aura pris du temps, beaucoup de temps, mais j'apporte finalement ma pierre au mur d'enceinte de Wastburg: http://www.loutan.net/blog/2013/01/04/cedric-ferrand/

    RépondreSupprimer
  24. Merci à Marmidotte et Monsieur de C, content je suis.

    RépondreSupprimer