27/11/2011

Terriers


Hank Dolworth est un flic alcoolique. Était, il en est à plus de 500 jours de sobriété. Évidemment, il a été viré des forces de police et sa femme s'est barrée. Logique. Pour survivre, il s'improvise détective privé avec son compère Britt Pollack qui a autrefois fait dans la cambriole et le braquage. Ces deux gugusses n'ont pas vraiment de permis de détective. Leur bureau est un pick-up rouillé qui peine à démarrer. S'ils acceptent une affaire, c'est en échange d'un mois de pressing gratuit ou pour un autre échange de bons procédés. Avec Hank et Britt, c'est toujours des combines plus que des enquêtes. Ces deux gars ont un sens très flou du droit, ils s'accommodent assez peu du règlement. Et bien sûr, ils mettent le nez où il ne faut pas. Une grosse affaire qui va traîner en fil rouge le long des épisodes.

Terriers est une série très bien foutue. Était, car elle n'a jamais connu de seconde saison. Reste 13 excellents épisodes avec un duo de détectives privés sarcastiques aux méthodes peu conventionnelles. C'est particulièrement bien écrit, chaque épisode est un vrai plaisir. On suit ces gagnes-petits essayer de survivre à leurs magouilles. Hank est encore amoureux de son ex et lutte contre la bouteille. Il a des relations compliquées avec son ancien partenaire policier et une soeur un peu difficile à gérer. Britt est lui à la colle avec une nana géniale, et l'appel de la normalité se fait pressant. Or c'est un immature avec un passif assez lourdingue à porter. Et le mélange de ces deux personnalités donne une saveur particulièrement agréable à cette série mort-née. On a parfois l'impression de regarder Leboswki qui joue à Magnum.

Pour finir de vous convaincre, le créateur de la série est Ted Griffin, le scénariste du génial Ravenous/Vorace avec Guy Pearce et Robert Carlyle, du premier Ocean's Eleven (enfin, de son remake) et de quelques épisodes de The Shield.

Et pourquoi Terriers ? Parce qu'une fois que Hank et Britt mordent, ils ne lâchent plus. Comme moi devant cette série.

6 commentaires:

  1. Encore une série excellente tuée par le marketing et le lancement débile d'une chaine...

    RépondreSupprimer
  2. Oui, elle était excellente cette série, même si malheureusement très mal marketée (mise en avant d'un clébard dans les trailers qu'on ne verra quasiment jamais, titre d'une série qui aurait mieux valu nommée "losers et associés" pour ne pas tromper le spéctateur, mauvais comm. sur le genre de la série). C'était, en tout cas, particulièrement bien écrit, bien dialogués avec des acteurs très justes et un bon rythme (c'est une série "d'auteur" où on s'emmerde jamais).

    RépondreSupprimer
  3. C'est vrai que ça a été mal vendu comme produit.

    RépondreSupprimer
  4. Hé, mais c'est René Lenier! Je croyais qu'il avait été décapité avec une pelle à Bon Temps. Pfff, personne ne meurt jamais vraiment à la télé.

    RépondreSupprimer
  5. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  6. Très bonne série qui n'a fait que s'améliorer au fil des épisodes.

    RépondreSupprimer