22/05/2012

Les 5 conteurs de Bagdad



À l'époque de Bagdad la grande, le calife annonce la tenue, d'ici un an, d'un grand concours pour les conteurs. L'homme qui narrera le plus beau conte sera récompensé, son histoire sera écrite en lettres d'or dans les livres. À l'inverse, le pire conteur sera exécuté. Et parmi les mille et un conteurs qui se présenteront devant le calife, il en est 5 qui partent en groupe visiter le monde connu afin de voir ce qui se fait en matière de beaux contes dans les différents pays. Mais avant de partir, ils visitent un diseuse de bonne aventure (quoi de plus normal pour des conteurs ?) qui leur révèlent les différentes péripéties de leur voyage, qui tuera qui et qui se mariera avec qui. Elle leur révèle même qui gagnera le concours. N'est-ce pas la pire manière de raconter une histoire ?

Et pourtant. Le voyage de ces 5 conteurs sera enchanteur. D'une part parce qu'ils savent qui fera quoi, mais sans connaître le comment ni surtout le pourquoi. Et ils récolteront de bien beaux contes à mesure qu'ils visiteront les cultures voisines de leur cher califat. Leur périple sera malicieux comme une histoire de Nasredinne, exotique en diable, et il y aura même de la sensualité à défaut d'amour. Et quelle réflexion poétique sur le conte… Les écrivains et les rôlistes devraient en prendre de la graine. 70 pages qui transpirent d'amour pour les mille et une nuits et qui provoque une furieuse envie de se plonger dans les contes originaux pour prolonger le plaisir coûte que coûte.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire