15/12/2012

Dirty MJ


John Wick, ci-devant créateur du Livre des 5 anneaux et des Secrets de la 7ème mer, a écrit une dizaine d'articles pour expliquer sa méthode de maîtrise de jeu de rôles. Il frappe les personnages en dessous de la ceinture, exploite leur faiblesse à fond, use et abuse de l'inertie de ses joueurs, ne leur dit pas combien il leur reste de point de vie... Tout l'opposé de l'esprit sportif et de l'idée d'impartialité qui animent bon nombre de tablées de JdR. Wick ne joue pas franc du collier : il peut buter un PJ pour rappeler aux joueurs qu'ils ne sont pas là pour beurrer les coquillettes. Ou mentir aux joueurs pour les faire stresser. C'est un MJ intense. Pas un nazillon qui vise l'éradication de la table de jeu pour montrer qui c'est le chef, juste un MJ qui veut tirer toute la substantifique moelle de sa partie de jeu de rôles. Et tant pis si ça froisse un joueur ou deux au passage.

Ses idées sont intéressantes, même si certaines sont un peu extrêmes (à un moment, il bute un PJ toutes les heures pour foutre la pression au reste du groupe. C'est sympa pour le joueur qui perd son personnage en premier qui se retrouve sur le banc de touche...). Un MJ qui appliquerait ces théories chaque semaine devrait arriver à sa fâcher avec tous ses amis assez vite. Mais par contre, en sortir une de son chapeau de temps en temps, quand les joueurs sont ancrés dans certains automatismes, ça doit pouvoir redonner de l'entrain à tout le monde. < Glisser ici une allégorie sur la routine de la vie sexuelle du couple. >

Par contre, si les articles sont écrits dans un style rigolard, John Wick a un fâcheuse tendance à ne pas se prendre pour de la merde. Quand il évoque sa réputation de MJ, c'est pour se jeter des fleurs ("Waow, comme j'étais trop fort quand je maîtrisais du Cthulhu, tout le monde en parlait dans le club...").

Dernier point concernant le titre en franglais : on a échappé de peu à Very Bad MJ, mais ce n'est pas terrible. C'est dommage car la traduction du texte est béton (comme toujours avec Sandy Julien). Ah oui : 15 euros pour 100 pages, ça fait un peu mal au derche.

3 commentaires:

  1. M'avait un peu déçu moi, ce truc. Au lieu de se poser des questions (et d'y répondre) sur la manière d'exploiter les éléments à sa disposition pour rendre une partie mémorable "by the book", Wick fait en fait fi de toutes règles et de tout contrat social pour parvenir à ses fins. C'est un peu petit, et du coup accessible à tous puisqu'on a pas à se poser de question de "fairness". Un peu comme si Dieu décidait un jour d'inonder sa création juste parce que l'histoire lui plaît pas et que les PJs font des vannes lourdes. Hein, quoi?

    Le franglais dans ce commentaire est gracieusement offert par la maison. Pour les métaphores, on y travaille.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce que je retiens, c'est cette phrase : "Si Georges Lucas peut le faire, vous aussi".

      Pour le reste, Wick trolle un peu pour faire le buzz. Il était payé par Pyramid pour ses articles, son but était clairement de faire parler de lui pour attirer les lecteurs que j'imagine payants. Si ça se trouve, quand tu parles à ses joueurs, t'as un tout autre son de cloche.

      Supprimer
  2. Ma bible rôliste. Il y a de très bons conseils dans ce petit livre, surtout pour les MJs débutants qui se posent plein de questions et qui sont un peu frileux. Souvent les bons conseils semblent contre-intuitifs. Les exemples que John Wick utilise sont bien trouvés, même si le monsieur est vraiment extrême parfois dans sa façon de faire. Il y a aussi quelques idées de campagnes dans le lot... Y'a du bon, mais ce n'est peut être pas fait pour tout le monde.

    Je pense pas qu'il fasse fi de toute règle et contrat social mais ce qu'il préconise, si je me souviens bien, c'est d'exploiter les faiblesses des PJs, de les faire souffrir et de surprendre pour mieux les faire briller par la suite, mais aussi, pour les joueurs, de surprendre le MJ en proposant des choses qui sont pas forcément écrite dans les livres ou en sacrifiant leur personnage au profit de l'histoire le moment venu.

    Et puis, ces articles ont été rédigés il y a plus de 10 ans et pas mal de choses ont changer depuis je pense. (The Forge,...)

    RépondreSupprimer