04/01/2014

Warhammer: Diskwars


Sans surprise, j'ai tâté de la figurine Games Workshop étant jeune. Et je n'ai pratiquement jamais joué avec. Dans mon entourage, c'était plus une excuse pour passer du temps de qualité avec mes camarades en peignant les figurines tout en dissertant sur la vie, l'univers et le reste. De bien belles heures de discussion où nous remettions en perspective nos vies respectives tout en appliquant une sous-couche blanche ou pratiquions notre dry brush. Mais qu'est-ce que ça nous coûtait cher en figurines et en peinture, ce truc. Une honte.

Warhammer: Diskwars propose de retrouver le plaisir ludique de Warhammer Battle sans les figurines qui coûtent un rein qui sont remplacées par des disques de carton. Pour 35$, on se retrouve avec une boite remplie d'une soixantaine de disques (répartis en 3 tailles : standard, moyen et grand) divisés en 4 armées : l'Empire, les Elfes, la Waaagh et le Chaos.


Et toutes les informations nécessaires sont inscrites sur le disque : combien l'unité fait de dégâts, combien elle peut encaisser de blessures, c'est quoi son pouvoir spécial... Le truc marrant, c'est que les disques se déplacent en les retournant une ou plusieurs fois en fonction de son profil. On ne jette les dés que pour les attaques à distance, mais sinon l'aléatoire ne domine vraiment pas le jeu. C'est une question de stratégie, de combinaison de pouvoirs et de placement. On ne gère pas le moral des troupes, on ne s'engueule pas sur des distances de charge : c'est le plaisir de Warhammer Battle sans les emmerdes qui vont avec.

Alors, oui, Diskwars, ce n'est pas tout neuf. Ce qui l'est, c'est de prendre cette mécanique de jeu et de l'appliquer à une licence très bien implantée comme Warhammer. FFG a sans doute trouvé une faille dans son contrat qui le lie à GaWa, et ils s'y engouffrent avec une efficacité rare. C'est vraiment un produit malin qui permet de s'amuser à jouer des batailles fantasy sur une surface de 90 cm x 90 cm. Et tout se range dans une boite, pas besoin de stocker des figurines et de devoir les cacher quand on a de la visite et un peu honte de son hobby.

Évidemment, ils vont sortir des extensions à gogo car c'est facile à produire. Et l'univers de Warhammer déborde de créatures et héros qui vont permettre de créer des tonnes de disques. Mais pour une fraction des prix pratiqués en boutique dans les relais Games Workshop, vous obtiendrez une armée complète. Et puis on imagine que si cette première boite s'écoule suffisamment bien, ils vont décliner le produit pour Warhammer 40'000 ou d'autres licences comme StarWars.

Ils sont vraiment malins, chez FFG.

1 commentaire:

  1. Hallucinnant que Games Workshop laisse faire… ! Tant mieux pour les joueurs ;)

    RépondreSupprimer