19/03/2014

Qiu Xiaolong - Cyber China


Qui Xiaolong n'est pas Mickey Spillane. Cette nouvelle enquête de Chen contient autant de bagarres, de courses-poursuite, de coups de feu, et de scènes de sexe, que les autres : absolument aucune. C'est une nouvelle fois à une promenade dans Shanghai que l'auteur nous convie, sur les traces d'un policier poète et gourmet aussi flegmatique que d'habitude.

Le prétexte, cette fois-ci, est l'enquête politique menée sur le suicide d'un haut fonctionnaire, après qu'il ait été victime d'une chasse à l'homme menée sur Internet par des citoyens blogueurs. Le roman illustre ce phénomène chinois, exutoire dans une société boulonnée par un système politique à partie unique corrompu et des médias inféodés au pouvoir. Apparemment, l'enquête de Chen est très proche d'un fait réel.

Dans notre dernière controverse, Cédric et moi nous demandions si cette série méritait encore l'étiquette "polar". Effectivement, cet aspect de la Chine aurait pu nous être présentée au travers d'un récit ultra-nerveux, avec des dialogues musclés, des retournements de situation, et tout le reste du folklore du thriller à l'américaine.

Mais non. Chen passe son temps dans des petits restaurants pittoresques coincés entre les tours ultra-modernes de la ville, passe des coups de téléphone sur son portable, et médite, sur la Chine d'antan, sur le port de tête gracieux de la jeune journaliste qu'il vient de rencontrer, et sur les transformations de la Chine moderne.

Ce récit contient peut-être un tout petit peu moins de poésie et de recettes de cuisine bizarres à base d'oeufs pourris que ses prédécesseurs, mais pour le reste, c'est un Qui Xiaolong pur jus. Les premières pages, on se demande pourquoi on le lit, et on se dit que les pages Wikipedia sur le sujet de l'enquête sont plus digestes que les dialogues pleins d'infodumping qui lancent le récit. Et puis on se retrouve une nouvelle fois happé par le non-rythme, par le caractère hiératique et mystérieux de Chen, et par l'ambivalence du personnage, à la fois politicien carriériste, policier intègre, et poète romantique.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire