08/09/2015

Le Bureau des Légendes


C'est un billet de Michael Croitoriu qui m'a informé de l'existence du Bureau des Légendes. Je ne suis pas a priori très bien disposé à l'égard des séries Françaises, et surtout je consomme trop peu de séries pour perdre mon temps si ça n'est pas à la hauteur, mais le casting (particulièrement la présence de Daroussin) m'a convaincu de tenter la chose.

Au fil de ces huit épisodes denses, on est plongé dans les arcanes d'un service d'espionnage à mesure que Malotru, alias Guillaume Debailly (Kassovitz) reprend des responsabilités dans la direction des opérations après des années de terrain. Malheureusement (pour lui) il a un secret en apparence insignifiant mais qui prend de plus en plus d'ampleur au fur et à mesure qu'il tente de l'enterrer. Le Bureau des Légendes, finalement, c'est l'histoire d'un tissu de mensonges qui se dévide par petites secousses.

La force de cette série est double: d'une part les personnages sont bien campés et attachants, malgré leurs faiblesses (mention spéciale à Sara Giraudeau qui m'a bluffé). D'autre part, la série assume son côté Français et n'essaie pas d'émuler les séries d'espionnage Américaines (24) ou même Britanniques (MI5). Il n'y a pour ainsi dire pas d'action dans le Bureau des Légendes, c'est une guerre psychologique qui se déroule sous nos yeux. Et on se croit authentiquement plongé au sein du sein de la DGSE.

Le timing de la série est également excellent. Les épisodes sont denses, comme je le disais plus haut, mais ils font tous avancer l'histoire. Le spectateur est toujours incertain, comme dans toutes les bonnes histoires d'espionnage, ne sachant pas si ce qu'on lui raconte est ce qu'on veut bien lui raconter ou ce qu'il s'est réellement passé. Un petit côté Usual Suspects, quoi.

La fin de la saison est satisfaisante, clôturant certains fils narratifs tout en maintenant d'autres en suspens. Pas de grosse révélation, et c'est tant mieux. Je suis impatient de voir la Saison 2.

Bref, si vous aimez la tension psychologique et l'espionnage c'est pour vous, si ce qui vous plait dans James Bond c'est les cascades et les confidences sur l'oreiller, passez votre chemin. Pour ma part, je suis content d'avoir découvert une série Française qui est à la fois originale et magistralement menée.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire