18/01/2017

Chance


D'habitude, lorsque je parle d'une série télé ici, c'est avec beaucoup de retard et (le plus souvent) après Cédric. Pour une fois, je vais vous parler d'un petit bijou de Noir passé un peu inaperçu en France et qui pourtant mérite toute l'attention des amateurs du genre. Il s'agit de Chance, une série Hulu de 10 épisodes dont il est peu probable qu'elle aura une suite, non pas parce que ce n'est pas bon mais parce que c'est adapté d'un roman qui n'a pas de suite.

Le docteur Chance est un neuropsychiatre qui se spécialise dans le conseil juridique: il intervient en tant qu'expert dans des procès où la santé mentale de l'accusé est en question. Il ne pratique donc pas le suivi psychiatrique, mais il arrive qu'on lui réfère un patient pour avis et orientation vers un psychiatre compétent. C'est dans ce contexte, alors qu'il est en plein milieu d'un divorce et que sa fille adolescente pète un peu les plombs qu'il rencontre Jacklyn Blackstone. Ce premier rendez-vous va l'amener à s'impliquer plus que de raison dans l'histoire de cette patiente et à mettre en danger sa carrière, sa famille et sa vie... sans vraiment savoir pourquoi.

Chance est un thriller qui prend son temps pour faire monter la tension, et ça n'en est que plus délicieux. L'action se passe autour de la baie de San Francisco, mais se focalise le plus souvent sur les parties sordides (Tenderloin, Oakland) que sur la carte postale. Je ne suis pas souvent très attentif au détail de réalisation, mais il y a un travail de la lumière dans cette série qui m'a vraiment marqué.

Le casting est absolument sans faute. Hugh Laurie campe un superbe Eldon Chance, très loin du Dr. House sur de lui et arrogant auquel beaucoup l'associent. Ici il joue un homme qui doit faire face à ses faiblesses, entraîné par ses propres décisions dans de périlleuses montagnes russes. Gretchen Mol joue une Jaclyn Blackstone désaxée juste comme il faut, très convaincante. Paul Adelstein n'est pas en reste dans son incarnation du mari violent de Jaclyn. Le meilleur rôle et la meilleure interprétation toutefois vont à Ethan Suplee qui incarne un D. sociopathe à souhait.

Ambiance poisseuse, femme fatale, flic pourri, Californie, tous les ingrédients d'un bon Noir sont réunis dans Chance, mais pas forcément tels qu'on les imagine. Ca donne une couleur toute particulière à cette série que je vous recommande très chaudement.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire