19/02/2017

The Last Kingdom


L'année 872. Uhtred de Bebbanburg est un enfant saxon bien comme il faut. Les siens ont conquis l'Angleterre, installé des églises partout et fondé des cités boueuses. Son père est un seigneur, Uhtred a plutôt de la chance jusque là. Manque de bol, des païens danois déboulent et décident de faire vivre aux Saxons ce que ces derniers ont fait vivre aux Angles en leur temps : du pillage de bon aloi. Le père d'Uhtred meurt, son frère usurpe le titre et les Danois embarquent le gamin pour en faire un esclave. Et Uhtred est donc élevé à la danoise, dans un étrange syndrome de Stockholm. Le temps passe, et son père adoptif (Ragnar) est a son tour assassiné par des mauvaises gens. Uhtred se retrouve alors le cul entre plusieurs chaises. Les Danois pensent qu'il s'est révolté. Les Saxons n'aiment pas les types aux cheveux longs qui prétendent révérer Thor. Il veut venger la mort de son père adoptif, retrouver son titre original de seigneur de Bebbanburg, mais une bonne grosse invasion danoise se prépare, alors il va devoir choisir un camp.

La première saison fait 8 épisodes d'une heure et est en fait l'adaptation des deux premiers livres de la série de Bernard Cornwell, dont l'un des ancêtres s'appelait véritablement Uhtred et a vraiment été seigneur de Bebbanburg. Et c'est une excellente série, avec son lot de batailles, de trahison et de romance. Car Uhtred n'en fait souvent qu'à sa tête et ne fait pas d'effort pour se faire accepter par les Saxons. Et quand il daigne faire un geste, il se fait généralement arnaquer par les seigneurs de Wessex, qui sont des magouilleurs de première.

Les Danois sont superbement campés et font des adversaires d'une grande intensité. Les Saxons offrent une véritable brochette de personnages bien intéressant entre le roi faussement faible, le vieux seigneur dépassé par la nouvelle génération, le roi légitime mais incapable, le vieux soldat qui sera évitablement l'éternel bon copain du héros... Et les femmes sont également des personnages forts (et Uhtred, en bon païen, n'est pas du genre monogame).

Bref, c'est une chouette saga historique. Sans doute pas assez respectueuse de la matière initiale pour les puristes, mais très agréable à suivre quand on n'est pas calé en culture anglo-saxono-danoise. Et c'est un très chouette décor pour les rôlistes. Ça fait évidemment penser à Pendragon (même si c'est plus tardif), mais j'ai souvent penser à Saga of the Icelanders (qui se déroule plus en l'an mil, mais c'est du pareil au même pour un ignare comme moi). Pire, la lutte entre Chrétiens et Païens m'a donné envie de relire Ars Magica.

Une saison 2 devrait arriver en 2017. J'ai bien hâte de suivre la vie d'Uhtred l'Impie car c'est véritablement un PJ : il fout le feu aux drakkars, se bat en duel, dirige une armée...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire