05/02/2018

Cold Warning




Ce scénario, signé Scott D. Aniolowski, a été rédigé dans les années 1990 pour Amerikan Gothik, un supplément Chaosium mort-né. Exhumé, réécrit et converti à la 7e édition, il rejoint le corpus sans cesse croissant des scénarios qui sautent par-dessus l’abîme du temps pour encombrer les étagères des collectionneurs des années 2010. C’est aussi la démarche de Cthulhu Reborn, par exemple, pour ne rien dire du Musée de Lhomme.

Il se présente comme un livret d’une trentaine de pages, dont 27 « utiles », le reste regroupant comme de coutume cartes et aides de jeu. La maquette en trois colonnes est serrée, les plans impeccables, et les illustrations… pas à mon goût, mais réalisées par le même illustrateur que la plupart des produits de Golden Goblin.

De quoi est-il question ? Inquiets pour la santé d’une femme enceinte, les investigateurs remontent sa piste jusqu’à un lodge de chasse isolé dans les forêts enneigées du Maine. Ils ne sont pas plus tôt arrivés que la route est coupée par le blizzard… et que véritables les ennuis commencent. Si vous aimez les huis-clos et la neige, ce scénario est fait pour vous !

Il n’y a pas grand-chose à redire à l’histoire. Elle emprunte à MM. Blackwood, Derleth et Lumley pour construire quelque chose de sympa, de cohérent et de bien ficelé. Et c’est sans doute par là que le scénario pèche : l’ensemble risque d’être un poil prévisible si vous avez des joueurs qui s’y connaissent un peu en cthulheries, et surtout, il sera difficile de le sortir des rails. Ainsi, l’auteur propose deux versions de la scène finale, mais il n’envisage pas que les investigateurs s’arrangent pour que la scène finale n’ait pas lieu. Avec un minimum de jus de cerveau en amont et de souplesse en jeu, ça se corrige, mais mené par un psychorigide, Cold Warning a tout pour devenir d’un de ces scénario-abattoir qui ont donné mauvaise réputation à L’Appel de Cthulhu, tout là-bas dans les années 80.

Si vous avez souscrit au Kickstarter, vous aurez en bonus In From the Cold, un document proposant huit investigateurs prétirés susceptible d’aller crever dans la neige. C’est tout à fait fonctionnel et peu palpitant, mais avec une idée marrante : nos héros sont les personnages qui figurent sur les couvertures des suppléments de Golden Goblin. Désormais, on sait qui est le type qui se fait dévorer en quadrichromie dans Tales of the Caribbean, la jeune femme qui étudie un artefact impie dans Island of Ignorance, etc. Ce sont tous des investigateurs expérimentés, tirant vers le « costaud », voire le « très costaud » quand on lit leurs historiques.


Cold Warning n’est que le premier tiers d’un Kickstarter. Deux autres livrets sont prévus : Riding the Northbound, un scénario d’Oscar Rios mettant en scène des hobos ; et Riot à Red Plank, de Phredd Groves, dans une ville minière. Je vous en reparlerai le moment venu.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire