29/09/2018

Il serait temps de réhabiliter la collaboration

Les hasards du calendrier font que deux des projets auxquels j'ai participé ont une actualité.

Tout d'abord, la VF de l'excellent Abstract Dungeon est actuellement en financement sur Game On pour le compte des XII Singes. Je me suis occupé de la traduction des règles ainsi que de la création d'un cadre de jeu original intitulé la Nouvelle Guyenne où les PJ incarnent des chercheurs d'or chassés d'une colonie par des elfes d'inspiration maya/inca. Abstract est un moteur de jeu d'une redoutable ingéniosité qui permet de rapidement mettre en scène des histoires où l'action prime sur le blah-blah. C'est un jeu taillé pour visiter des donjons à la hussarde. Autre truc génial : les joueurs jettent une poignée de d6 au début de la partie puis se contentent de les dépenser en cours de jeu. Et comme son nom ne l'indique pas, c'est un système de jeu qui fonctionne très bien en dehors des donjons. On peut faire du super-héros ou du pulp sans avoir à bidouiller le jeu. À titre d'exemple, j'ai fait jouer une partie inspirée par le film John Wick avec des mafieux russes, des explosions, des courses-poursuites, des vampires qui arrêtent le temps. C'était échevelé, la partie avait bien plus de peps qu'une séance de Feng Shui. Si vous êtes intéressés, je pourrais écrire un billet pour vous parler d'Abstract plus en détail.

L'autre actualité, c'est la publication en avant-première de la version maquettée et non-relue du scénario L'Éveil des éléments pour la nouvelle édition de Nephilim. Le projet a été financé il y a quelques mois, et seuls les souscripteurs ont accès au PDF du scénario pour le moment, mais ça fait tout bizarre d'être le premier document publié de la nouvelle gamme. Les premiers retours sont encourageants, j'ai hâte que vous puissiez également lire les textes que j'ai écrit sur certains Arcanes majeurs ainsi que la dizaine de PNJ que j'ai développés pour peupler la mythique librairie de l'Incunable souveraineté.

En dehors de ma pomme, ces deux projets ont un point commun : la collaboration. En effet, la traduction d'Abstract Dungeon est un travail à 4 mains avec Patrick "Capitaine Caverne" Perret, et le scénario Nephilim est une partie de ping-pong mental avec Guylène le Mignot. Et autant je m'éclate en solo sur mes romans, autant collaborer avec ces deux auteurs a été un véritable plaisir. Que ça soit pour garder l'énergie sur le long terme avec Abstract (la traduction a débuté il y a longtemps) ou pour faire des remue-méninges sur Nephilim, c'est la coopération qui a permis à ces idées d'être publiées. Sans eux, ça serait probablement sorti quand même, mais en moins bien. Moins inspiré. Pas challengé. Répétant les mêmes lubies. Je vous conseille vraiment de bosser en tandem avec eux deux, ce sont de bonnes gens. Tellement que Patrick m'aide grandement sur un autre projet qui se finalise et que Guylène est une des pierres angulaires de la prochain édition de Wastburg. Éditeurs, si vous voulez un jeu bien foutu, des idées bien présentées, des scénarios qui donnent envie de jouer immédiatement : Patrick Perret et Guylène le Mignot. Ils font tout : rédaction, relecture, travail éditorial, création, playtest. mariage, bar-mitzvah...

4 commentaires:

  1. Tiens, Abstract donjon est mon premier financement participatif (oui, je suis un vieux en retard de tout hahaha).

    Une question (sans doute due à mon manque de familiarité avec l'écosystème actuel et mon long éloignement du jdr pendant 20 ans) : dans le livre de base il y a un scénario/cadre d'univers medfan ? Ou il faut implémenter avec les manuels supplémentaires ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il faudrait mieux poser la question directement dans la section commentaires du projet de financement car je ne suis vraiment pas dans le secret des dieux sur le contenu de la VF.

      Supprimer
  2. Du coup pourquoi pas mutualiser et collaborer encore plus en faisant un hack Abstract Nephilim ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'y ai déjà pensé, à dire vrai : une réserve par élément, les incarnations en guise de traits, et en avant Guingamp.

      Supprimer