25/09/2018

Maniac


Maniac est une mini-série de 10 épisodes de Netflix. Je vais essayer de vous donner envie de la regarder sans la divulgâcher. L'action se déroule dans un rétrofutur qui fait penser au Formicapunk de Boulet. On y suit Owen Milgrim, le rejeton d'une famille friquée qui est victime d'une bonne grosse schizophrénie des familles puisqu'il parle à une personne imaginaire et est persuadé que l'univers est régi par un Plan. Ce personnage est incarné par Jonah Hill, qui a vraiment perdu du poids. Emma Stone joue quand à elle Annie Landsberg, une jeune femme toute aussi perdu qu'Owen et hantée par un traumatisme liée à sa soeur. Ces deux personnages vont se téléscoper en participant à des essais cliniques pour un nouveau médicament. C'est au cours des tests que leur deux psychés vont s'interpénétrer et produire... des histoires.

La série a été réalisée et co-développée par Cary Joji Fukunaga, le petit génie qui était derrière True Detective (et qui est sensé réaliser le Bond 25). Les personnages sont étranges, les dialogues souvent à la limite de l'absurde, les situations bizarrement burlesques. C'est visuellement détonnant, il y a évidemment tout un jeu sur les faux-semblants, la perception, la folie... Ce n'est vraiment pas de la télévison formatée, c'est de la télévision d'auteur. Juste assez radicale pour intriguer mais pas assez conceptuelle pour irriter. L'histoire est bouclée en 10 épisodes et il ne devrait pas y avoir de suite (mais c'était déjà le cas de True Detective, alors je me méfie).

Si j'en parle ici, ce n'est pas tant que c'est une excellente série télé, mais également un parfait tremplin pour le JdR. Si vous aimez les univers comme Over the Edge/Unknown Armies, c'est du pain béni. Les amateurs de La Méthode du docteur Chestel seront également en terrain connu. Des univers intérieurs à explorer. Des mondes où les gens peuvent légitimement douter de la réalité de ce qui les entoure. Des variations autour des mêmes personnages centraux... C'est si intimement lié à notre loisir que la série nous parle à différents niveaux. Le principe même de l'expérience médicale est un incroyable moteur pour du JdR, c'est à recycler. Imaginez différents personnalités qui s'entrechoquent, chacune étant une partie de Fiasco à part entière...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire