01/04/2020

Tiger King


Tiger King est le truc le plus regardé en ce moment sur Netflix, et il suffit d'accorder quelques minutes d'attention au premier épisode de ce documentaire en 7 parties pour comprendre l'engouement général : c'est délicieusement foutraque. C'est une plongée hallucinante dans le milieu des propriétaires américains de gros félins qui possèdent des zoos privés et des ego plus gros qu'un sumo. Les personnages de cette histoire ne sont pas crédibles, mais la palme revient au Tiger King lui même, Joseph Allen Maldonado-Passage (né Schreibvogel), AKA Joe Exotic, un redneck adepte de la mullet, irrésistiblement attiré par les armes et les explosifs, qui dirige son petit royaume avec maestria. Vous le verrez chanter de la country, élever des tigres, menacer de mort sa rivale via sa chaîne internet, se lancer dans la course présidentielle... C'est un personnage fascinant qui occupe tout l'écran et qui arrive à occulter des seconds couteaux qui devraient normalement être bien plus flamboyant.

Et si je vous en parle ici, c'est pas tant que je souhaite que vous vous éduquiez sur ce monde très particulier des propriétaires de tigre (mais à la vérité, c'est un univers propice pour jouer à Fiasco tellement c'est rempli de PNJ abracadabrantesques et de situations qui vont forcément mal tourner). Non, c'est que cette série de true crime est le parfait exemple de ce à quoi doit ressembler une table de Unknown Armies. Tout y est : les gars qui sont obsédés par les tigres et les lions sont tous des gars atypiques qui ont des comportements d'adeptes : ils ne pensent qu'à ça, toute leur vie tourne autour de ça... Et oui, ils développent des pouvoirs magiques à mesure qu'ils se consacrent à cette folle passion : Joe Exotic a un super-pouvoir qui lui permet (par exemple) de convaincre deux hommes hétéros de se marier simultanément avec lui. Un de ses confrères monte une sorte de harems de femmes volontaires qui viennent bosser dans son zoo pour que dalle.

Et bien évidemment, on ne s'autoproclame pas Tiger King sans avoir de grosses envies de devenir un Godwalker. Et c'est là que la connexion avec l'occulte underground de Unknown Armies est la plus forte : tous ces gugusses sont en compétition permanente pour être le plus mieux gros propriétaire de tigres. Ils se backstabent, s'allient puis se trahissent pour asseoir leur pouvoir et rester le plus longtemps possible l'incarnation du Roi des Tigres. C'est vraiment une campagne clé en main, il y a même la carte relationnelle de tous les PNJ qui apparaît régulièrement à l'écran.

Sérieusement, regardez cette série car même d'un point de vue narratif, c'est un modèle du genre. À chaque fois que vous pensez que cette histoire arrive dans un cul-de-sac scénaristique, l'intrigue rencontre un twist supplémentaire. C'est une histoire démentielle qui tout du long te semble irréelle. Une partie de ton cerveau te dit "C'est pas possible, c'est un documenteur, ce sont forcément des acteurs". Et l'autre hémisphère te hurle "Mais non, c'est juste la preuve que tous les thèmes que brassent Unknown Armies sont véridiques : tu vois pas à quel point tout est étalé là sous tes yeux ? T'as pas remarqué que le monde est foutu, dehors, c'est logique que l'occulte underground devienne tout à coup mainstream".

Je me retiens de vous divulgâcher la série, mais foutredieu, il y a des passages où j'entendais clairement les dés rouler. On peut s'en parler dans les commentaires avec celles et ceux qui ont vu le documentaire, mais holy shit, ne me dites pas qui arrive à Saff (qui est trans et a été mégenré dans la série, soit dit en passant) n'est pas un comportement de PJ ?

Et je vous préviens : le MJ de Tiger King a beau être fan de ses personnages, vous allez avoir du mal à développer de l'empathie pour eux. Ce sont toutes et tous des raclures. Du producteur de télé-réalité au tueur à gage (oui, oui) en passant par la folle qui libère les tigres pour mieux les encager chez elle, ce sont tous des fous furieux

Au pire des cas, vous apprendrez plein de choses sur les tigres, le meth, les disparitions inexpliquées, Las Vegas, les mecs qui lâchent des félins sur une petite ville pour foutre le dawa... Bref, vous ne pourrez que constater à quel point la fiction est ridiculisée par le réel.

5 commentaires:

  1. Tiger King est disponible sur Netflix en France aussi, et j'ai profité d'un moment d'oisiveté pour regarder le premier épisode. Et je dois dire que j'ai bien scotché. Pas seulement pour l'exubérance foutraque de ses personnages, mais aussi parce qu'aussi improbables qu'ils soient, ils sont bien plus subtiles qu'il n'y parait au premier abord. Joe Exotic, typiquement, semble d'abord avoir tout du redneck de base, un bon blanc du sud ultra-conservateur, carte à la NRA comprise. Mais on apprend vite qu'il est aussi homosexuel et marié à un homme, ce qui répond déjà moins à l'image d’Épinal de l'américain moyen des états du Sud - et me donne aussi un coup sur la nuque pour avoir céder avec autant de facilité à une vision autant archétypale des gens.
    Bref, j'ai trouvé ce premier épisode vraiment passionnant, et je profiterais des prochains moments d'oisiveté (assez nombreux en cette période!) pour mater les autres épisodes.
    Merci à Cédric de m'avoir fait mettre le doigt dans ce truc, sans cet article je n'y aurais pas accordé une once d'attention!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai bien hâte de lire quand tu auras fini cette saga.

      Supprimer
    2. Et voilà, terminé! Passionnant de bout en bout (pour tout vous dire j'ai même préféré finir Tiger King avant de la Casa De Papel ^-^). Outre ce qu'en dit Cédric (à quoi j'adhère pleinement), j'ai trouvé que la mise en lumière d'un monde que je n'aurais jamais imaginé assez éclairante - même si je m'interroge tout de même sur le degré de réalité de la série, et si (et jusqu'où) elle a pu être en partie scénarisé. Et jJe ne sais pas si j'ai entendu les dès rouler, mais c'est clairement une campagne contemporaine quasiment clefs en main, avec une montée en puissance explosive.
      Encore merci Cédric pour cette découverte!

      Supprimer
    3. Merci d'avoir cédé à l'appel de l'étrange car finalement peu de monde dans mon entourage ose suivre cette recommandation.

      Supprimer
  2. Vu sur le Twitter de RolisteTV, Joe Exotic aurait inspiré un personnage de Wraith: https://twitter.com/Roliste_TV/status/1252908884467081216/photo/1

    Je ne sais pas de quel ouvrage de la gamme ça vient.

    RépondreSupprimer