06/06/2006

Rescue me

Rescue me (dont la troisième saison sera diffusée cette année) raconte la vie d'une caserne de pompiers newyorkais. C'est donc une ambiance machiste car entre deux interventions ces gars passent leur temps à parler de cul et de... ah bah non, de rien d'autre en fait. Il y a très peu d'images d'interventions sur site (environ 10% de la série) car le but n'est pas de faire un Backdraft télévisuel. Du coup, les scénarios tournent autour de la personnalité des gars de la caserne (le chef homophobe dont le fils est pompier et gay, le type qui écrit secrètement de la poésie pour évacuer le stress vécu lors du 11 septembre, le séducteur de service qui se découvre papa et doit assumer sa paternité, la jeune recrue un peu conne qui se met dans des situations impossibles, LA nana qui veut être pompier malgré le machisme ambiant...) plus que sur des scènes chocs où les pompiers jouent les héros.

Mais il y a un vrai personnage central dans la série : Tommy Gavin (incarné par Denis Leary, co-créateur de la série). Ce pompier est le véritable anti-héros de Rescue me : il est en instance de divorce, alcoolique, colérique, mesquin et surtout, il parle aux morts (dont son cousin pompier qui est mort dans le World Trade Center). C'est véritablement lui qui porte la série car les intrigues tournent toutes autour de lui. C'est un salopard attachant, même quand il brise toutes les lois des pompiers (comme cette loi tacite qui interdit de coucher avec la veuve d'un pompier mort) où qu'il utilise son frère policier pour mener la vie dure à sa femme pour ne pas qu'elle le quitte définitivement. C'est un personnage qui montre tout ses défauts mais qui bien évidemment fait un travail de dingue qui justifie une grande partie de ses problèmes psychologiques.

La série est une vraie comédie dramatique : la dureté de la profession de pompier est rendue acceptable par le comportement souvent infantile de ces gars qui passent leur temps à attendre dans leur caserne. C'est une vraie famille qui vit en circuit fermée et qui porte sur ses épaules beaucoup de traditions (ils sont majoritairement irlandais).

1 commentaire:

  1. Ti Laï8/12/07

    The serie en question. je l'avais vu sur jimmy en 2005-2006 je ne sais plus. le titre français qui déroute (surement la raison pourquoi elle reste connue des aficionados) m'a effectivement fait douter, mais dès les premières vannes ils (les scénaristes et les acteurs) te remettent sur le droit chemin. je m'en vais dévorer les épisodes ratés sur le champ d'ailleurs.

    RépondreSupprimer