Articles

Contes du Chat noir

Il était une fois un peintre médiocre et pauvre du nom de Rodolphe Salis, qui découvrit la « bière philosophale » le jour où il ouvrit un cabaret dans un petit local du boulevard Rochechouart.   Très vite,  Le Chat noir  attira le gratin de la bohème des années 1880, vite suivi par le grand public, et Salis eut les moyens de déménager dans des locaux plus grands… puis ceux de se payer le luxe d’éditer un hebdomadaire de quatre pages grand format, où cohabitaient des catholiques et des athées, des anarchistes et des conservateurs, des dessinateurs et des auteurs… bref, à peu près tout le monde, à condition d’avoir du talent et un sens de l’humour aux expressions variées, allant du pince-sans-rire au macabre en passant par à peu près toutes les nuances intermédiaires [1] . Salis eut le bon goût de nommer rédacteur-en-chef un jeune homme prometteur, Alphonse Allais, qui réussit à piloter cet improbable vaisseau pendant de longues années.   Ce recueil de  Contes du Chat noir  nous présente

The Madness of Cthulhu 2

Mausritter, hexploration OSR

Cités abîmées - la précommande

Terror on the Octobernomicon

The Goes Wrong Show

Black Wings of Cthulhu 5 et 6