10/04/2014

Echo de Terry Moore



Terry Moore est connu parmi les auteurs de comics indépendants pour sa série Strangers in Paradise (SiP). J'ai beaucoup aimé le début de cette série, et en particulier la profondeur de ses personnages féminins, mais j'ai fini par me lasser des rebondissements sans fin, et je ne l'ai jamais lue jusqu'au bout. Mais lorsque j'ai trouvé une édition complète de sa série suivante, Echo, j'ai décidé de tenter ma chance. Je ne le regrette pas.

Echo raconte l'histoire de Julie, une jeune femme un peu paumée en instance de divorce et dont la soeur a des troubles psychologiques graves suite à la mort de son mari et de ses deux enfants dans un accident de voiture. Julie, qui essaie de survivre comme photographe se trouve au mauvais endroit au mauvais moment et assiste à un test militaire qu'elle n'aurait pas du voir. Surtout, elle en subi les retombées, et à partir de là sa vie bascule. Pourchassée par des paramilitaires au service d'un sous-traitant de l'armée, aidée par des inconnus qui ont tous plus ou moins un intérêt dans l'histoire, elle s'enfuit tandis que ce qu'elle a subi commence peu à peu à la transformer.

On retrouve dans Echo ce qui faisait la force de Strangers in Paradise, des personnages féminins au premier plan, attachants et tout en profondeur. Il y a aussi une bonne dose de conspirations, de la science quasi-fiction, et un feeling un peu super-héros sur les bords, mais tout cela se mélange plutôt bien pour donner un récit prenant et original. Terry Moore aime les rebondissements, mais ici ils servent à faire avancer le récit plutôt qu'à le faire tourner en rond comme dans SiP.

Bref, Echo est une très bonne BD bourrée d'action, d'amour et de fin du monde, avec même un soupçon de religion venue du fond des âges. Elle est servie par le trait net et rond de Moore et sa grande maîtrise des cadrages. C'est vraiment une bonne référence BD que je vous recommande.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire