19/05/2005

Livre Malazéen des Glorieux Défunts : les Jardins de la lune



L'avis de Munin

J'ai un défaut, je le confesse : j'aime la fantasy. Littérature régressive, stéréotypée, bla bla, m'en fous, j'en lis. Pire, j'aime la "Big Commercial Fantasy" : plus il y a de tomes, mieux c'est. Cela dit, j'avoue avoir du mal à trouver de la fantasy qui me convienne. Les clichés, ça ne me fait pas peur, mais au 6e roman d'initiation racontant comment un jeune plouc devient l'instrument d'une prophétie antédiluvienne contre les forces du maaaaaaaal, on devient un peu lassé. Il faut aussi avouer que ces romans ont souvent tendance à être un peu mièvres, dégoulinants de bons sentiments, et assez édulcorés.
Du coup, j'ai trouvé mon bonheur avec le genre "gritty", auquel se rattache la Compagnie Noire - dont je suis loin d'être fan - et le Trône de Fer - qui n'a pour seul défaut que d'être inachevé. Dans ce genre, ma nouvelle lubie, c'est le cycle de Steven Erikson, sur l'Empire Malazéen. Il y a 10 tomes de prévus, 6 sont sortis (un par an), et le 7e est attendu sous peu. Seul le 1er tome a été traduit, et je n'ai pas l'impression que la suite soit au programme. C'est dommage, car c'est le moins intéressant - si je n'étais pas tombé accidentellement sur le 2e tome, j'aurais arrêté là ma lecture. Il souffre en effet de quelques défauts de jeunesse, à savoir des personnages secondaires avec trop de kewl powerz, et une intrigue un poil confuse. Bref, un premier tome sympa, mais qu'on repose en de disant "pff... encore une saga interminable...". Puis on progresse dans la lecture. Et là, on prend une bonne baffe. D'abord, l'intrigue confuse commence à se décanter, et on devine peu à peu la richesse de l'univers que l'auteur (archéologue et rôliste) a créé. Ensuite, les personnages arrêtent de prendre des poses et s'humanisent. Et on est pris aux tripes par les intrigues mêlées : la résistance désespérée des troupes impériales chassées par une rebellion du continent qu'elles occupaient, se battant dans la boue, la merde et le sang tout au long de leur retraite; la convergence des mages sur la voie de l'Ascension... Car, oui, dans ce monde, les humains deviennent des dieux par le biais d'une Ascension mystique, tout comme dans Unknown Armies. Bon, les magiciens ne s'arrachent pas leurs piercings, ni ne décorent leur baisodrome comme dans leur film porno favori. Mais la cosmologie des Malazan Books est quand même plus intéressante que celle de la moyenne des bouquins de fantasy (dieux anthropomorphes & prophétie gateuse...). Et surtout, les personnages de chair et de sang, les dilemmes moraux, les scènes d'une crudité et/ou d'une horreur saisissante, distinguent le livre et le placent largement au-dessus du peloton. Un cycle à découvrir de toute urgence !



8 commentaires:

  1. Ca reprend donc bien, et ça sera en septembre. Youhou !

    RépondreSupprimer
  2. J'attaque la VO sous peu, tant pis pour la traduction.

    RépondreSupprimer
  3. Je vais tester ça en VO, après le tien bien sûr.

    RépondreSupprimer
  4. Tiens nous au courant !

    RépondreSupprimer
  5. J'avoue que je n'ai finalement pas attaqué la suite du cycle. J'ai laissé trop de temps après le premier livre, je suis bien en peine de renouer facilement avec la foisonnante construction d'Erikson.

    C'est de la fantasy d'archéologue, alors ça demande beaucoup de mémoire vive pour se souvenir des ethnies/castes/peuples morts/entités... Mais si l'on est équipé comme Philippe, c'est le panard comme lecture.

    À quand des livres de fantasy écrit par des comptables, enfin compréhensibles par tous ?

    Et ce billet est signé de mon nom, mais il est de Philippe. Jamais je ne dirais "J'aime la Big Commercial Fantasy", non mais.

    RépondreSupprimer
  6. Philippe c'est l'identité secrète de Munin ?

    RépondreSupprimer
  7. Pas très secrète, car mon nom complet signe encore le premier commentaire sous ce billet (un bug Google ?). En fait, c'est surtout pour scinder mes activités que j'utilise soit mon nom de blogueur, soit mon vrai nom. Ce que je ne faisais pas dans les premiers temps du blog.

    @ Cédric : c'est dommage que tu n'aies pas lu au moins le 2e tome, qui peut presque se lire indépendamment du 1er, et qui est le meilleur du cycle. Un jour je ferai un billet dessus, ça en fera au moins un sur le blog qui dit du bien d'un cycle de Fantasy.

    RépondreSupprimer
  8. Bonjour à tous,

    Si vous suivez un peu le forum d'Elbakin, vous avez dû apprendre qu'il existait actuellement un projet de reprise éditoriale du Livre Malazéen des Glorieux Défunts en langue française, projet pas encore complètement officiel mais qui semble se concrétiser de plus en plus. Il se trouve que j'ai initié de moi-même une traduction des tomes 3 et suivants, sous la supervision de Gilossen / Emmanuel Chastellière, et que le projet a réussi à susciter la curiosité d'un éditeur dont je ne dévoilerais pas le nom pour le moment. Memories of Ice est désormais traduit, House of Chains est en bonne voie. Par ailleurs, Marc Simonetti a été confirmé pour illustrer les couvertures de cette nouvelle édition.

    Toujours est-il que le projet, si projet il y a, passera automatiquement par un financement participatif. Pour l'heure, les "décideurs" (appelons-les comme ça pour le moment) souhaiteraient tâter le terrain et savoir si la communauté des défenseurs du cycle Malazéen serait prête à participer à un crowdfunding. Dans un premier temps, je ne peux que vous engager, si ce projet vous intéresse de près ou de loin, à rejoindre la page Facebook : "Livre Malazéen : pour la reprise de la publication française !!" qui se trouve ici : https://www.facebook.com/groups/378002892265163/

    Ça ne vous engagera à rien (vous ne serez même pas obligés de donner des sous pour un futur crowdfunding, je le précise), et effectivement, plus nous serons nombreux, plus les "décideurs" seront enclins à se lancer dans l'aventure. Et faites passer le mot autour de vous ! Encore une fois, il y a vraiment de bonnes chances pour que la VF reprenne, et c'est maintenant où jamais qu'il faut agir !

    J'espère pouvoir compter sur ceux d'entre vous qui sont intéressés !

    RépondreSupprimer