04/12/2014

The Musketeers, Saison 1


J'avais prévu de vous faire une petite chronique du très plaisant Mousquetaire de Mars, mais un ignoble Helvète m'a coiffé au poteau, alors plutôt que de vous dire à peu près la même chose que lui (c'est fun, c'est référentiel, c'est du pastiche intelligent, c'est bien écrit, c'est exotique, c'est fun), je vous laisse lire sa bafouille (c'est en Helvète, mais avec Google Translate ça passe tout seul) et je vais vous parler d'une autre mousquetterie, à savoir la série The Musketeers de la BBC. Cédric vous en avait parlé (en bien) il y a quelques mois, à mon tour.

Bon, d'emblée, rappelons que j'aime bien les Mousquetaires version Dumas, mais que je ne suis pas pour autant puriste de l'oeuvre. Après-tout, si Dumas pouvait violer l'histoire pour lui faire de si beaux gamins, la BBC peut bien violer Dumas pour essayer d'en faire autant. Et c'est tant mieux, parce que soyons clairs, The Musketeers n'est pas respectueux de la lettre de l'oeuvre de Dumas. Du tout.

Mais elle en respecte peu ou prou l'esprit, avec une bande de mousquetaires plus grande que nature, aux égos surdimensionnés, à la fois dans la séduction (Aramis), la bagarre (Portos), la tragédie (Athos) et l'enthousiasme de la jeunesse (D'Artagnan). Le casting est très bon, particulièrement le choix de faire de Portos un métis, qui n'est pas seulement un choix esthétique puisqu'il agit dans deux des épisodes de la première saison en ligne avec ses origines. Le cardinal est fantastique de manipulation glaciale, ce qui ne surprendra pas ceux qui ont vu Neverwhere il y a 20 ans: c'est l'acteur qui y jouait le salopard en chef, Peter Capaldi. Les personnages féminins ne sont pas en reste avec une Milady brillante de cruauté et une Constance Bonnacieux fraiche et populo (j'adore son accent) mais aussi courageuse et qui manifeste la volonté de s'émanciper.

La série est d'ailleurs très moderne dans son look et sa construction: on est pas dans la nostalgie du Petit Nicolas pour les films de cape et d'épée, c'est sale, c'est brutal, tout le monde est habillé en cuirs cradingues. Il y a une ambiance de western spaghetti dans ce Musketeers qui fait plaisir à voir.

En discutant autour de moi, j'ai entendu pour l'essentiel deux critiques qui me semblent injustifiées: la première est que le personnage du roi est une vraie lopette, plus encore que dans le livre. Personnellement, ça colle assez bien avec l'image que j'avais de lui dans le roman, mais surtout ça va bien à la série: c'est cette relation paternaliste manipulatrice entre Richelieu et Louis XIII qui est à l'origine d'une bonne partie des intrigues.

L'autre reproche ce sont des scénarios simplistes voire peu plausibles. Pour ma part ça fait longtemps que j'ai arrêté d'analyser les séries de divertissement en ces termes, mais pour être honnête, ça ne m'a pas plus dérangé que ça. Alors certes Richelieu est sensé être suprêmement intelligent et ses manigances sont souvent assez transparentes et minables. Mais je serais tenté de dire que d'une part Dumas n'était pas non plus réputé pour la plausibilité extrême de ses scénarios, et surtout que quand on fait une version spaghetti des trois mousquetaires pour la télévision, c'est comme quand on fait une version pulp de la seconde guerre mondiale autour d'une table de JdR: la plausibilité, il faut le minimum syndical, mais c'est pas l'essentiel.

Non, si j'avais un reproche à faire à la série c'est que les valets, et particulièrement Planchet ont été passés à la trappe. Je pense qu'il aurait fait un bon personnage secondaire, entre comic relief et débrouillard à la Jeeves.

Bref, moi cette série m'éclate bien, et même si je n'ai pas encore entamé la saison 2, je sais que j'y prendrais du plaisir malgré le fait que, malheureusement, Richelieu ait été remplacé par un autre, parti qu'il est pour les horizons plus fantastiques de Dr Who.

7 commentaires:

  1. L'ignoble vous salue bien. ;)

    RépondreSupprimer
  2. La saison 2 est déjà "disponible" ?

    RépondreSupprimer
  3. C'est très fun à regarder (ça remplace tout à fait le créneau occupé par Merlin dans le genre série pseudo-historique pas sérieuse pour 2 ronds mais très rigolote), j'attends avec impatience la saison 2.

    RépondreSupprimer
  4. Je viens de regarder le 1ier épisode de la série; c'est clair qu'ils ne respectent pas trop Dumas mais c'est plaisant à regarder. Merci pour l'info.

    RépondreSupprimer
  5. J'ai profité de ma grippe pour regarder la saison 1 en deux jours.
    C'est très bon. Les intrigues sont faiblardes et ça ne respecte pas grand chose de Dumas, à part le plus important l'ESPRIT de l'oeuvre. Les auteurs ont parfaitement compris ce qui fait l'ambiance des romans et l'esprit des personnages et créent leur propre truc bien à eux.
    Ce qui fait que cela respecte à la fois énormément la source tout en s'en fichant complètement. Un peu, dans un registre différent, comme Kaamelott l'avait fait avec Arthur.
    Du très bon, j'ai trouvé. Et j'attends la saison 2 même si la perte de Capaldi sera difficile à remplacer.

    RépondreSupprimer
  6. J'ai commencé à regarder (six épisodes pour le moment) et j'aime beaucoup également. Pas mal d'anachronismes (le peloton d'exécution...), mais c'est léger, enlevé, bien fun.

    RépondreSupprimer