23/10/2017

Bree pour l'Anneau Unique



Je m'étais interrogé, quand Cubicle 7 avait annoncé la sortie de Bree, sur la pertinence de publier un supplément entier dédié à ce gros bourg à l'est de la Comté. Disons que par rapport aux autres suppléments régionaux, ça semblait manquer singulièrement d'ambition. Et puis je me suis demandé si l'approche ne serait pas justement de profiter de ce côté "terroir" pour changer légèrement la proposition ludique: après tout, si l'on démarre le jeu avec des personnages qui ne sont pas des héros, il y a moyen de proposer quelque chose, peut être un peu dans l'esprit de Beyond the Wall.

Une fois ma lecture terminée, je dois avouer que Bree n'a ni l'ambition des gros suppléments régionaux, ni malheureusement l'ambition de proposer autre chose. Du coup, il manque singulièrement de points d'accroche. Alors que les autres suppléments régionaux, malgré l'effet d'accumulation du contexte me faisaient immédiatement penser à des idées d'aventures, d'intrigues, de quêtes, pas grand chose ici qui attire l'attention. Ce n'est pas forcément surprenant (on sait que les ayants droits du Tolkien Estate sont très regardants sur la fidélité des suppléments de C7 au canon de l'auteur), mais c'est décevant.

Concrètement, ce supplément de 107 pages commence par A History of the Bree-Lands (Une Histoire des Terres de Bree), un survol succinct de l'histoire Bree et de ses liens avec les anciens royaumes d'Arnor et d'Angmar. 2 pages, c'est vraiment très court pour quelque chose qui aurait à mon avis mérité plus, au moins pour proposer des inspirations plus foisonnantes.

S'ensuit une section de 16 pages, Bree-Land and Around (Les Terres de Bree et leurs environs) qui décrit pas le menu la géographie des lieux. Comme dans les autres suppléments de la gamme, on a de nombreux PNJ et de belles cartes, mais encore une fois ici, ça manque de sel. Du coup, c'est un peu laborieux à la lecture, faute d'excitation.

Il y a ensuite 4 pages consacrée au Prancing Poney (Poney Fringant), forcément plus sympathiques non seulement pour les références directes au Seigneur des Anneaux mais parce qu'une auberge est toujours un lieu de passage où les accroches d'histoires sont plus faciles à trouver.

La partie géographique se termine par 2 pages intitulées An Empty Land qui propose des réflexions (pas très inspirées) sur le terrain autour de Bree.

Adventuring in Bree (sur 4 pages) propose des accroches de scénarios et des projets de phase de communauté. C'est sans doute la partie la plus intéressante du supplément (hors scénarios) même si encore une fois ça manque d'un vrai parti pris quand à l'origine des personnages et leur rôle dans les histoires à raconter. Ensuite on a droit sur 6 pages à la description des Men of Bree (Hommes de Bree ), une nouvelle culture pour les personnages joueurs, à qui il manque un peu de piment (à mon goût) pour la rendre réellement intéressante.

Après tout cela on rentre dans le gros du supplément, à savoir les trois scénarios liés, tous trois écrits par Gareth Ryder-Hanrahan, ce qui est plutôt de bonne augure. Ce sont toutefois des scénarios qui restent très classiques et plutôt linéaires, même s'ils proposent leur lots de scènes intéressantes à faire jouer.

Old Bones and Skin (Vieux Os et Peau) ouvre la danse sur 23 pages. C'est un scénario qui sonne plus Bilbo que Seigneur des Anneaux et dont l'accroche est inspirée du poème The Stone Troll (Le Troll de Pierre) récité par Sam dans le Seigneur des Anneaux. Un jeune habitant de Bree découvre que des tombes du cimetière ont été pillées quand il décide lui-même de piller l'une d'entre elles pour retrouver un héritage familial. Les personnages vont s'en mêler et de fil en aiguille retrouver un ancien tombeau des Hommes de l'Ouest. On nous propose une atmosphère sympathique, et une montée en tension intéressante, avec un basculement possible dans l'horreur à mi-chemin. Par contre c'est vraiment très convenu et linéaire.

Strange Men, Strange Roads (Hommes Etranges, Routes Etranges) est légèrement plus long sur le papier (27 pages) et beaucoup plus intéressant dans sa construction. Il peut se jouer dans la continuité de Old Bones and Skin avec comme fil rouge un adversaire lointain mais récurrent. Un ami des joueurs a été assassiné lors du passage d'une caravane de voyageurs dans un village à quelques jours de marche de Bree. Lorsque les personnages retrouvent le corps, la caravane est repartie, mais il est clair que le méfait est l'oeuvre d'un (ou plusieurs) des membres de cette caravane. Le scénario consiste donc à suivre la caravane et enquêter sur ses membres pour retrouver le ou les coupables et comprendre leurs motivations. Pas forcément facile à mettre en scène, mais très orienté enquête, espionnage et interactions, ce qui nous change pas mal du reste de la gamme.

Holed Up in Staddle (Enterré à Staddle), sur 15 pages est le dénouement de ce trio de scénarios. Contrairement aux deux premiers, il ne peut pas être joué seul et nécessite vraiment d'être dans la continuité de Strange Men, Strange Roads. Il y a d'ailleurs potentiellement un scénario (non proposé mais facile à mettre en scène) à jouer entre les deux. Difficile d'en parler sans trahir le dénouement, mais qu'il nous suffise de dire que malgré une accroche plutôt intéressante et originale, la mise en oeuvre est au mieux laborieuse, au pire maladroite. On retrouve là l'obsession mécaniste des auteurs qui favorisent (trop souvent) le jet de dé à la narration. Non pas que le scénario soit inutilisable, mais il nécessite à mon sens pas mal de travail pour le rendre viable.

Au final, je reste avec ma légère déception. Bree n'est pas sans intérêt, et les scénarios sont éminemment jouables, mais il manque de charme et de parti pris. Personne semble-t'il ne s'est demandé ce que Bree permettrait de faire qui ne collerait pas ailleurs dans les Terres du Milieu. Du coup, on a ici une volonté de faire rentrer le pied des aventures à la 'Anneau Unique' classiques dans une chaussure trop petite, et ça ne convainc pas. Le supplément n'est assurément pas à jeter, mais il reste largement dispensable.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire