12/03/2020

Je suis pas dans les stases

Désolé pour le jeu de mot qui orne le titre de cet article. 

J'ai fini de recevoir Nephilim : Quintessence "saison 1" avec la livraison de la giga campagne de cette édition, La Toison d'Or. "Saison 1" parce qu'un flyer nous annonce déjà qu'une "saison 2" suivra ce qui n'était que la saison 1, donc, avec plus de livres, plus de contenu, etc.
Et...
Et même si j'ai adoré Nephilim en son temps et que je me suis jeté sur le KS de la nouvelle édition comme un SARS-CoV 2 sur un coude (comme on vous as dit de faire quand vous toussez !), je ne vais pas me précipiter sur cette "saison 2".
La Légende
Et ce même si on m'annonce l'arrivée des sorts de 3è cercle (les sorts balaises que y'a pas dans le livre de base) ou les secrets d'Arcadia, la trame principale de cette nouvelle édition. Je ne souscrirai pas, déjà, parce que j'ai pas tout lu les 9 livres que j'ai reçus avec la première saison. J'en ai lu 3 pour le moment. Ensuite, parce que les livres annoncés, en dehors du fameux bouquin sur Arcadia, me laissent froid. Enfin, parce que le contenu des livres me laisse apercevoir quelque chose que je ne goûte guère et qui devient de plus en plus évident au fur et à mesure de ma lecture.

Mais parlons des livres. J'ai la Grösse Boîte. Le contenu est MAGNIFIQUE. J'ai même récupéré un ou deux trucs annexes inutiles, comme le Grimoire (qui rassemble les sorts du livre de base dans un petit bouquin à couverture dure). Heureusement que j'ai acheté ça pendant le KS, parce que vu les prix écrits à l'arrière de certains des livres, jamais je n'aurais dépensé de telles sommes. Désolé, c'est fort joli et la qualité est là, mais je trouve certains des ouvrages hors de prix, particulièrement les livrets à couverture souple, et ce sans aucune considération pour la qualité ou non du contenu. Par exemple, l’Éveil des Éléments, écrit par notre Cédric local avec Guylène, c'est un 32pp couverture souple agrafée...

Nephilim Quintessence, le livre 0 : règles de base, création de personnage et contexte. Comme dit sur le GRoG, je suis conquis. C'est un bon livre, même si j'ai des corrections à apporter sur les règles de Traque. Avec de bouquin, vous découvrez ce que sont les Nephilim : des personnages magiques, qui s'incarnent parmi les humains, changeant d'époque et de corps comme dans un Altered Carbon qui aurait été écrit par Alain Decaux, pourchassé par des sociétés secrètes humaines qui veulent soit lui faire la peau, soit lui voler ses pouvoirs, souvent les deux. Les règles sont légères, n'utilisant que 1d10. Bon, c'est 1d100 mais comme le dés des unités sert à rien, on va arrêter de nous prendre pour des perdreaux et admettre que c'est juste 1d10. J'aime les règles simples, je suis ok avec ça même si utiliser deux dés pour la seule raison de faire des crit' c'est pas super élégant.
Le bouquin est beau, le texte est frais, lisible et tout un tas de bons souvenirs remonte à la surface. Y'a bien cette histoire d'Arcadia, qui devrait être une fil rouge de la nouvelle gamme mais on nous assure qu'on nous en parlera. Soit.

A côté de ça, j'ai aussi lu l’Éveil des Éléments, un chouette petit scénario qui a quelques faiblesses mais permet de lancer une campagne proprement, pas grand chose à redire. (NdL: C'est bon Cédric, tu me retires pas mes accès à ce blog ?)

Et puis après, j'ai lu Les Veilleurs du Lion Vert. Et c'est là que je commence à voir le souci avec ces fichus foulancements. LvdLV, c'est l'assemblage de deux suppléments de la première édition. Et ça a salement vieilli, mais ce n'est pas le pire des défauts.
- La Librairie : la librairie en elle-même est franchement peu intéressante. Du fluff qui, si je l'utilise, ruinera la librairie ou alors sert juste de décorum (mais ça fait beaucoup de pages, pour du decorum). Les PNJs sont intéressants et construits de manière à générer deux-trois synopsis, c'est le bien. Répéter à longueur de page "Parangon est un mystère mystérieusement mystérieux plein de mystère mystérieux", c'est lassant. Gag : il manque encore un niveau dans le plan de la librairie, comme dans le bouquin originel.
- Le Lion Vert : enchaînement de banalités, c'est d'un creux abyssal.
- Les Veilleurs : c'est un bac à sable avec beaucoup d'éléments dont, au final, assez peu comptent pour l'intrigue et ceux qui comptent sont au final assez succinctement décrits. La trame linéaire plaquée dessus est décevante. J'avais un bon souvenir de la v1 mais peut être que je le vois avec les lunettes roses de ma nostalgie...
- Mnémos : trois scènes dans un grand railroad-toboggan. Meh.
- Le Lyon Occulte : déjà, à la base, j'éprouve autant d'intérêt pour Lyon que pour Roubaix ou Tourcoing. Mais, en plus, s'il y a un effort pour donner de la matière à jeu (les Champs Polemoka), les détails restent très vagues. Quant à la description de la ville, elle sombre vite dans le "Au 38 de la Rue du Maréachal Leclerc habite un Rose+Croix". Quand y'a de bonnes idées (les passes muraille), y'a rien pour les lier à d'autre chose. J'ai survolé les deux-trois dernières pages en diagonale, lassé.
Dans l'ensemble, j'ai eu l'impression de lire un truc publié dans les années 90. Pas vraiment un bac à sable, plutôt une vitrine qui abriterait de vieux jouets vernis en bois, vieux et abîmés, dans un musée de campagne qui sent l'encaustique et où le gardien dort sur un tabouret dans un coin, alors que dans la cheminée, comme ma passion, le feu se meurt lentement, lui aussi.

Quel est mon vrai problème avec ce supplément (et ce que j'ai vu du supplément suivant, Les Arcanes Majeurs) ? C'est le manque de cohésion, d'interaction des parties entre elles.
On nous rebat les oreilles à chaque chapitre d'Arcadia mais on a AUCUNE information dessus. Nib, queud, nada, tu t'la cale derrière l'oreille. Ça viendra dans le supplément de la saison 2. Ok, mais en attendant, je n'ai pas franchement d'information sur le sujet, à part un chapitre anémique plein de mystère mystérieusement mystérieux et de "vous en saurez bientôt plus". Ce qui, moi, me bloque franchement en tant que MJ, vu que j'aimerais être en cohérence avec le futur supplément.
Et ensuite, cohérence est franchement le mot gênant. Chaque chapitre des Veilleurs du Lion Vert est globalement écrit de manière cloisonnée. Il n'y a pas franchement d'interaction entre les parties. Il y a bien l'annônement régulier de "vous pouvez coller votre Librairie de l'Incunable Souveraineté ici. Ou là. Ou encore là. Ou ici. Ou là." mais à part ça, rien.
L'effet Rosenkreutz, c'est intéressant mais bien trop souvent, pour pouvoir faire des lieux magiques, on nous dit "nan, mais en fait, l'effet RK, ici, il est étrangement plus faible. TGCE (Ta Gueule, C'est Esotérique)".
Il y a aussi le faux reboot : en gros, nous avons un retour des suppléments de la v1. On pourrait se dire que c'est une remise à zéro d'un background vieux de 25 ans, on repart sur des bases saines ! Que nenni. On apprend qu'on est situé après l'Apocalypse (campagne en 5 volumes et demi, introuvable, parue pour la v2), avec des tas de références aux événements passés. Donc on se retrouve avec une vraie fausse continuité, ou l'accumulation de tous les machins portnawak over-the-top inventés sur les 25 dernières années sont présents, et c'est déjà ce qui avait rendu la v3 illisible pour les nouveaux venus. Ici, c'est pas illisible... mais c'est relou. Alors le Temple il a mille factions, pis y'a aussi les bohémiens, les synarques, les mystères, les ratons laveurs mystiques hurleurs galactiques... Pfffffffff... D'autant que le côté over-the-top de l'époque, c'est pas franchement mon kiff pour ce jeu. Du moins, pas les trucs over-the-top qui ne se sont pas produits autour de la table. Et pis tous ces cas de PNJ qui font des trucs qui ne sont pas prévus comme accessibles aux PJ, c'est lourd.
Ce que j'aurais aimé ? Une vraie remise à zéro du background. Ça aurait déçu les 20 ou 30 joueurs qui ont suivi toute la gamme et adorent la storyline mais, à un moment, faut faire un choix. Là, le jeu a le cul entre deux chaises.
Ensuite, j'aurais aimé que l'on se concentre sur les Templiers, sans chichis, avec un supplément présentant les autres arcanes, dont certains que j'ai toujours trouvé anecdotiques. Par la suite, un supplément sur les trois autres arcanes mineurs ? Accessoirement, j'aurais bien aimé des conseils et un angle d'attaque clair sur le style voulu : super héros avec pouvoirs mystiques, enquêteur occultes, espionnage ésotérique ? Ca a toujours été peu clair dans la gamme (et s'est aggravé au fil des éditions) et, là, le choix n'est encore une fois pas fait. Dommage. Ca attendra la v6 du 30è anniversaire. Peut-être.
Et enfin, Arcadia, ça devrait pas être le supplément trente-douze, bon sang. C'est (apparemment) le nouveau background du jeu, au point qu'on nous en parle à chaque chapitre (pour nous dire "c'est mystérieux mais vous en saurez plus bientôt". C'aurait dû être le deuxième bouquin de la série, enfin !
Et j'aurais aussi aimé une cohésion dans l'écriture de la gamme : que les choses se renvoient les unes aux autres. Alors on a ça avec La Toison d'Or (enfin, un peu) vu qu'un PNJ des Veilleurs du Lion Vert est directement connecté au sujet. Et comment ça se fait ? Ça se fait, j'imagine, parce que les auteurs ont eu plus de temps pour rédiger. Pour le reste, comme les auteurs ont essayé de remettre au goût du jour les vieux suppléments en les adaptant à une storyline (où ils étaient déjà présents, mais au début au lieu d'être à la fin) ben les deadlines font que y'a pas ce travail de renvoi les uns aux autres, d'écho et de création d'une dynamique.
Je vais relire Le Souffle du Dragon et Selenim (en sautant Les Arcanes Majeurs, qui m'a eu l'air assez décorrélé aussi dans ses chapitres). Etant donné la qualité du support de départ et le talent de l'auteur sur Selenim, mais surtout le fait que ces deux suppléments étaient peu ou prou cloisonnés dans leur version originelle, peut-être que ce sentiment de suppléments disjoints sera moins sensible. Et j'espère ranimer la flamme qui m'habite. Auquel cas, je ferai jouer Le Souffle sans les références à Arcadia, puisque je n'en sais rien, justement.

Mais, bon, la saison 2... elle arrive trop tard : Arcadia, fallait me le fournir avant. Ou alors bien trop tôt : je comprends qu'il faut vendre tant que le public est chaud, c'est normal. Et l'enthousiasme est là ! Mais, honnêtement, y'a déjà de quoi jouer deux vies entière dans la boîte (3 campagnes complètes, une collection de scénarios en plus... le livre de base fournit même un listing pour tous les connecter en une seule campagne). Je prendrai éventuellement Arcadia en boutique, pour enfin avoir le fin mot de l'histoire.

Une petite réflexion à voix haute, sans grand rapport avec le reste : au final, je me demande si je virerais pas l'Agartha de mes parties. Enfin, oui, ça existe mais non, c'est pas l'objectif ultime-final que les PJs sont obligés de rechercher. Je me dis que mes parties, ce sera plutôt la survie dans le monde des humains et la recherche de la Sapience simplement parce qu'elle est sa propre récompense. J'en viens à penser que tout ce trip d'endgame est finalement nuisible (comme le Prix l'a été dans la saga Highlander puisqu'une fois que Christophe Lambert l'a récupéré, ben...).

Aucun commentaire:

Publier un commentaire