26/12/2004

Chuck Palahniuk et Unknown Armies

Bien avant que Philippe ne me pousse à lire Unknown Armies à travers un lobbying exemplaire et mérité, j'étais comme beaucoup allé voir le Fight Club de David Fincher au cinéma. Je me souviens m'être déplacé jusqu'au cinéma à reculons car j'avais compris la bande-annonce de travers et les affiches parlaient de combat et de savon. Je pensais qu'on allait m'infliger un énième film d'action cuisiné avec de la testostérone et un manque cruel de scénario. Une fois la séance terminée, mon petit cerveau de cinéphile amateur était tout retourné par la vie de Tyler Durden. C'est assez logiquement que le livre de Chuck Palahniuk est venu rejoindre les rayons de ma bibliothèque. Aucun autre livre de Chuck n'était à l'époque disponible, son nom s'est alors pour longtemps limité à ce Fight Club halluciné.

Puis j'ai eu entre les mains le génial Unknown Armies, le JdR post-moderne qui allait me permettre de mettre en scène une magie ancrée dans sa (post-)modernité et dans les problématiques contemporaines. Exit la magie à papy, place à une magie actuelle. Et à ce petit jeu, Chuck Palanhiuk avait déjà frappé très fort avec son premier roman. Il convenait donc de se pencher à nouveau sur son oeuvre pour voir si Fight Club était son unique chef d'oeuvre ou s'il avait d'autres choses à dire à l'amateur de post-modernisme de comptoir et ludique que j'étais devenu. Et là, surprise, non seulement la liste de ses bouquins traduits avait grossie mais en plus ses livres étaient directement exploitables pour Unknown Armies.

Survivant raconte la montée en puissance d'un homme qui va progressivement devenir l'incarnation de l'Archétype du Survivant. C'est l'occasion pour un MJ de trouver des idées pour montrer comment un groupe de personnages assez hétéroclite (le dernier survivant d'une secte, une prophétesse et un agent du showbiz) pour marquer profondément l'Underground. Moins percutant que Fight Club, il reste l'ouvrage le plus UAesque et le plus directement utilisable en jeu de Chuck.

Monstres invisibles est lui le roman qui aidera le MJ à mettre en scène des personnages qui suivent la chemin torturé de l'Hermaphrodite. Tout tourne autour de la vie d'une jeune mannequin défigurée par un accident qui retrouve espoir en entrant dans le sillage d'un transsexuel qui lui apprend à s'inventer une nouvelle vie.

Choke prend pour protagoniste un pornomancien qui passe son temps à fréquenter les restaurants afin de transformer de simples clients en véritables héros en leur faisant croire qu'il était en train de mourir étouffer et qu'ils lui ont sauvé la vie. Là encore, le MJ pourra trouver de quoi animer son Underground.

Berceuse est le parcours d'un homme qui découvre au cours d'une enquête qu'il existe une chanson capable de tuer les gens qui l'écoutent. Son pouvoir devient alors immense mais lui échappe et finit par devenir indépendant de sa propre volonté. Un MJ qui reprend ce scénario pourra apprendre à ses personnages que connaître la formule la plus puissante du monde n'est pas de tout repos.

Bref, avec ces cinq livres vous découvrirez un auteur bourré de talent et d'angoisse mais également des aides de jeu toutes prêtes qui n'attendent qu'une table de jeu pour prendre vie...

6 commentaires:

  1. Mais qui es tu, Simon Levi. J'aime bien cette idée, on dirait un début de scénar UA. Tu en sais plus sur ce mystérieux personnage?

    Ah au fait, c'est mal de copier mes liens ;)

    RépondreSupprimer
  2. Simon Levi est né après la lecture de "Si c'est un homme" de Primo Levi, qui raconte l'expérience de cet italien dans les camps de la mort. Le récit de cet homme m'a particulièrement touché et a éveillé en moi des images en noir et blanc, issues des documentaires télévisuelles ingurgités sur Arte.

    Du coup, en lien avec Unknown Armies, je me suis posé la question de savoir si ces témoignages de survivants n'avaient pas un pouvoir symbolique fort qui pouvait être maîtrisé et provoqué à travers une mascarade de faux récits d'horreur.

    RépondreSupprimer
  3. Arrggghhh ! un amateur de l'oeuvre de chuck palahniuk ! Je ne puis que saluer ce post, car cet auteur mérite d'être bien plus connu. Non seulement ses romans sont d'une réelle originalité sur le fond, mais de plus, le type de narrtion est véritablement unique et prenant. desfois destabilisant de prime abord, la narration de palahniuk ammène en elle même un élement d'intrigue. Un vrai bohneur !

    RépondreSupprimer
  4. yannick23/5/06

    Bon, ben je n'ai plus qu'à récupérer ceux que je n'ai pas dans cette liste, c'est à dire tous sauf Lullaby/Berceuse, parce que ta critique donne vraiment envie. Merci, yannick

    RépondreSupprimer
  5. Stefff5631/1/08

    A noter que Palahniuk vient de sortir un roman traduit en Français : Peste (chez Denoël).

    RépondreSupprimer
  6. Je viens de finir Berceuse, je n'ai pas été très emballé : c'est trop fantastique pour être vraiment prenant, et, vu que ça louche pas mal du côté de la fable, les personnages sont trop fous et stéréotypés pour avoir la moindre vraisemblance - et donc que l'on s'identifie à eux. Les réflexions sur la communication que le thème permet sont intéressantes, celles sur l'écologie sonnent un peu trop comme des diversions, mais ça reste une inspi pour UA prête à jouer. Mais ce n'est définitivement pas le meilleur Chuck, je l'ai moins aimé que Survivant qui était mon précédent "moins bon Chuck".

    RépondreSupprimer