22/03/2008

The Call of Cthulhu


The Call of Cthulhu a été édité en 1926. C'est une des pierres angulaires du Mythe. Cette nouvelle raconte différentes mini-intrigues qui traitent toutes de Cthulhu, l'un des emblèmes de l'oeuvre de Lovecraft. C'est un classique car la nouvelle résume à elle seule bon nombre des thèmes cthulhiens : une statuette étrange, des rêves envahissants, une île qui n'apparait sur aucune carte, des rites impies dans les bayous, un héritage qui condamne un jeune héritier à la folie... S'il y a une seule histoire de Lovecraft à lire pour se faire une idée, c'est bien celle là.

En 2005 une adaptation cinématographique de The Call of Cthulhu est sortie. Elle fait 47 minutes et imite le style des films muets des années 20 : acteurs qui surjouent, maquillage appuyés, éclairage approximatif, pellicule noir et blanc décatie, effets spéciaux grossiers. dialogues qui apparaissent à l'écran... C'est un véritable exercice de style qui m'a beaucoup plu. Non seulement on retrouve l'étrangeté du récit originel, mais en utilisant des moyens cinématographiques proches de ceux où la nouvelle a été écrite, cela donne au film un cachet savoureux. Cthulhu fait une grande apparition en pâte à modeler, c'est délicieusement kitsch. L'hommage rendu à Lovecraft à travers ce film est tout à fait charmant.

Un trailer de 2 minutes 39 secondes valant mieux qu'un long billet, voici la bande-annonce :


Pour en savoir plus sur ce film incontournable pour les amateurs de Lovecraft en attendant la sortie de l'adaptation de Mountains of madness par Guillermo del Toro, vous pouvez visiter le site officiel

Autre critique :

7 commentaires:

  1. Merci pour le tuyau, je ne connaissais pas du tout cette adaptation !
    Par contre, je croyais que les Montagnes Hallucinées étaient reportées sine dié pour cause de Bilbo-ite aigue ?

    RépondreSupprimer
  2. A propos de la même nouvelle, à l'expo qui rend fou d'Yverdon (en hommage à HPL), j'ai vu un truc de furieux : la reconstitution de tout le dossier des papiers de Francis Wayland Thurston : coupures de journaux, manuscrits, etc... 3 mètres linéaires de vitrines pour prendre à votre tour connaissance du danger qui menace l'humanité...

    RépondreSupprimer
  3. Argh ! Tu vas arrêter de nous narguer avec cette expo ? ;)

    RépondreSupprimer
  4. J'ai vu le trailer, ça dégage une super ambiance.

    Et j'adore la moustache-cthulhu postiche, je veux la même pour aller bosser.

    RépondreSupprimer
  5. La statue de Cthulhu qui est présente dans le film est venu en ligne, mais elle est trop cher pour moi.

    RépondreSupprimer
  6. Vu enfin, c'est en effet de très bonne qualité et d'une grande fidélité au texte.

    RépondreSupprimer