15/11/2008

Legend of the Seeker


En préambule, j'avoue que je n'ai jamais lu un bouquin de Terry Goodkind. C'est donc l'esprit totalement libre que j'ai abordé la série télévisée Legend of the Seeker. Enfin, non : j'étais bourré de préjugés, soyons honnêtes. Mais bon, il y a si peu de fantasy à la télévision que j'ai cédé à la curiosité.

Le picth : un héros, blah blah, une prophétie, blah blah, un méchant qui veut dominer le monde, blah blah, épée magique, blah blah, quête initiatique... Ce n'est clairement pas le point fort de la série : le scénario a la profondeur dramatique d'une partie de Zelda. Le récit est bien évidemment plus manichéen qu'une partie d'échecs ou de go. On vogue de clichés en clichés : un jeune héros qui ne sait rien de sa condition d'être de légende en devenir, une prophétie qui provoque la rencontre artificielle des protagonistes, une belle fille avec qui le héros va pouvoir tomber amoureux en 2 ou 3 regards, un magicien un peu fou qui balance des attaques de feu dévastatrice, un guerrier sans réelle personnalité... C'est archi déjà-vu.

Mais, je ne sais pas... j'ai passé un bon moment avec les deux premiers épisodes. Même si j'ai le regard cynique d'un trentenaire blasé par le genre, j'ai trouvé le résultat visuel réussi. Il y a un aspect Seigneur-des-Anneaux-au-rabais, mais en bien. Je veux dire par là que c'est le même genre de décor (la Nouvelle-Zélande), le même genre de réalisation (la scène d'introduction avec une course poursuite à cheval est disons... un hommage, pour être poli). Mais le réalisateur n'abuse pas trop des effets spéciaux, il n'y a pas de race bizarre avec des comédiens au visage recouvert de latex et il reigne une ambiance bon enfant. Même les combats à l'épée sont plutôt enlevés : j'ai été très surpris de voir du sang et des blessures relativement démonstratives.

Bref, je ne pense pas faire partie du public cible, mais des adolescents devraient adorer ce genre de production télévisuelle. On est à des milliers de kilomètres des calamités telles que Xena. Je sais que je ne vais pas tenir les 22 épisodes de la première saison (en vérité, je me suis lassé dès le 3ème épisode) mais je dois avouer que j'aurais adoré voir ce genre de série pendant mon adolescence.

J'imagine que les fans des livres de Goodkind crieront à la trahison tels des tolkienistes jihadistes.

11 commentaires:

  1. Trahison !!!

    Vu ton avis, la série à l'air nettement mieux que les livres. :p

    M.

    RépondreSupprimer
  2. Les deux premiers épisodes du pilote m'ont réellement enthousiasmé. Même s'il n'y avait rien d'original, le scénario posait le décor, avec des enjeux et des personnages qui avancent.

    Mais le 3e épisode m'a vite refroidi. Les gentils ne vont pas défaire les méchants en 2 épisodes, il faut donc trouver un moyen de combler les 22 épisodes de la saison. Et donc, paf, on a droit à du scénario sans réel enjeux (houhou, de méchants chasseurs de prime sont après les gentils) qui n'a aucun impact sur l'arc narratif.

    Les héros tournent en rond dans leur décor de forêt (avec une incursion dans un village, mais c'est bien peu) et on a l'impression que l'univers de cette série a autant de superficie qu'un timbre poste.

    Mais bon, heureusement, quand les héros esquivent les carreaux d'arbalète comme dans Matrix, on rigole un peu...

    Vu que ce sont principalement les paysages que j'ai appréciés dans le pilote, je ne vais surtout pas lire les livres de Goodkind et je vais foncer sur un livre de photos sur la Nouvelle-Zélande.

    RépondreSupprimer
  3. "on a l'impression que l'univers de cette série a autant de superficie qu'un timbre poste"

    Ben si tu vois Martlet, c'est fidèle à l'original.

    RépondreSupprimer
  4. Même si j'ai aussi passé l'âge, hélas, je serais curieuse de voir le résultat (d'autant plus que je ne connais absolument pas l'oeuvre de Goodkind). J'espère quand même que la série est moins kitsch que l'image avec le couple qui regarde au loin dans un halo de lumière. D'ailleurs, la vraie magie de la fantasy, c'est une longue robe blanche qui traine dans l'herbe et qui reste impeccable.

    "on a l'impression que l'univers de cette série a autant de superficie qu'un timbre poste": ce n'est pas la définition de la fantasy, ça?
    Bon je sors avant les invectives.

    RépondreSupprimer
  5. La robe blanche, l'héroïne la porte uniquement au premier épisode. Et, chose incroyable, elle est couverte de boue après une scène près d'une rivière. Par la suite, elle opte pour une tenue plus verdatre, ce qui est logique vu qu'ils passent leur temps dans la forêt à tourner en rond.

    Ne comptez pas sur moi pour dire plus de mal de Goodkind : ses lecteurs le font bien mieux que moi.

    RépondreSupprimer
  6. Où puis-je acheter les posters officiels de la série ? Ca claque !
    ...
    Quand j'aurai fini les Tudors, les Sopranos, Oz, Rome, la Cité des Hommes, the Shield, et regardé the Wire dont tu as parlé ici, alors, si je ne suis pas à ce moment-là un vieillard chenu totalement myope, alors donc, je penserai bien à ne pas regarder cette série. :)

    RépondreSupprimer
  7. Dans le genre série TV adaptée de fantasy à lire il y en a une que j'attends la bave au lèvres car je suis raide dingue du Trône de Fer, et que le pilote va bientôt se tourner...Je n'ose imaginer le potentiel noir et glauque du résultat...C'est pas de la fantasy de chochotte au moins ! xD

    RépondreSupprimer
  8. Même si c'est HBO qui est aux commandes, je reste sceptique. Mon attrait pour la saga GRR Martin a été aussi rapide que fugace. J'ai avalé 9 romans au format poche en peu de temps, mais maintenant que j'ai laissé du temps passer, je suis incapable de replonger dans la série.

    Je préfère ne rien attendre du pilote de la série car la déception est toujours plus grande que les attentes.

    RépondreSupprimer
  9. @Cedric Ferrand, j'ai eu le même sentiment exactement pour le Trône de fer. Avec le recul de queques années, les cinq premiers tomes (en français) que j'avais avalés ne m'ont laissé absolument aucune trace de lecture après 6 ou 7 ans. Je me sentais un peu seule jusque là.

    RépondreSupprimer
  10. Anonyme6/12/08

    j'ai vu les 6 episodes sortis et je suis réellement déçu.. J'ai lu les livres et c'est à se demander si les producteur en ont fait autant!des livres ils restent juste le nom des persos et la trame de base: richard va tuer darken ralh!! sinon tout est changé meme le passé de kahlan

    RépondreSupprimer
  11. Je suis assez d'accord. Les scénarios en eux même ne vole pas bien haut, et c'est beaucoup de cliché.
    Mais ca en fait un trés bon divertissement. Et je pense que ca ne peut que s'améliorer une fois qu'on sera bien entrer dans l'histoire.

    RépondreSupprimer