26/08/2009

Le Vieil Homme et la guerre - John Scalzi



Le Vieil homme et la guerre est le premier tome d'une série de John Scalzi saluée par le public et la critique, et nominée plusieurs fois à différents titres (Hugo, Campbell). Ce premier tome fait partie d'un genre que je qualifierais - parce que j'aime bien mettre des étiquettes - de space opera "d'initation militaire" : la structure de ce genre de livre est en effet exactement la même, transposée en littérature et dans un univers SF, du Full Metal Jacket de Kubrick : une bande de bleu bites est incorporée dans l'armée des étoiles, et on suit leur difficile entraînement avant leur envoi au front où ils se font déssouder les uns après les autres par des vilains aliens, tout en s'interrogeant sur le sens de la vie et le pourquoi de la guerre.

On aura repéré, dans ce rapide résumé, des points communs avec le Etoiles, garde à vous de Robert Heinlein, la Guerre éternelle de Joe Haldeman. On pourrait aussi y inclure l'Apprentissage du guerrier de Lois McMaster Bujold ou la Stratégie Ender de Orson Scott Card, à la limite, mais ces deux romans s'éloignent notablement du canevas - le premier parce qu'il s'agit plus d'une aventure de Miles Vorkosigan, qui réussit toujours tout, que d'un réel roman initiatique, et le second parce qu'il manque l'équivalent de la 2e partie de Full Metal Jacket, quand ils partent au front.

On pourrait se demander s'il s'agit d'un vrai courant, ou d'une série de romans s'inspirant les uns les autres. Mais vu que le genre est également représenté au cinéma - et pas seulement par le film de Kubrick : on pourrait mettre Top Gun dans le même sac - et qu'il permet de distinguer ces romans des Honor Harington de David Weber ou de la Flotte Perdue de Jack Campbell, par exemple, je garde l'étiquette. Mais si elle permet de mettre les livres dans le même sac, elle ne leur confère pas une approche commune : comme au cinéma, écrire sur les militaires ne signifie pas glorifier les militaires, et personne ne contestera que la Guerre éternelle est résolument pacifiste et anti-militariste - ce que Etoiles garde-à-vous n'est pas. Le Vieil homme et la guerre, lui, est bien plus ambigü, difficile de le mettre d'un côté ou de l'autre.

Le synopsis - j'y viens enfin - est le suivant : dans le futur, la Terre est isolée de ses colonies, dirigées par une administration qui ne rend compte à personne sur Terre et qui maintient les terriens dans l'isolement. Mais cette même administration propose aux petits vieux, pour leurs 75 ans, de s'engager dans les forces coloniales pour protéger les colonies humaines et flinguer de l'alien. L'administration coloniale aurait le secret d'un procédé de rajeunissement qui fait que de nombreux vieillards, agonisants ou esseulés, signent. Le narrateur est l'un d'entre eux, et il va suivre toutes les étapes de l'initiation militaire à laquelle je faisais référence plus haut.

Le pitch est sympa, et, si le principe avait été décliné complètement, aurait été vraiment savoureux : même rajeunis, une armée de petits vieux à qui on apprend, à la fin de leur vie, à obéir aveuglément aux ordres, ça aurait permis beaucoup de scènes savoureuses et des réflexions intéressantes, puisque le point de départ de tous ces trucs d'initiation militaire, c'est justement que c'est à des jeunes sans expérience qu'on lave le cerveau et impose des valeurs pour lesquelles il devient juste de tuer et se faire tuer. Las, non seulement l'auteur ne va pas au-delà du gadget technologique avec lequel il explique le changement de corps, mais il laisse encore plus dans le flou le principe des guerres coloniales : les nombreuses races d'aliens sont méchantes, beaucoup sont anthropophages - histoire qu'on comprenne bien qui sont les gentils - et le seul personnage porté sur la diplomatie est un ridicule ex-politicard qui meurt d'une fin atroce et emblématique, permettant de justifier par la suite que la négociation se fasse uniquement à coup de salves de missile.

Dans ce cas, si le bouquin ne propose rien d'intéressant, pourquoi le lire ? Certainement pas pour ses scènes d'action très convenues,  ses rebondissements assez prévisibles, ou pour les séquences d'info-dump avec lesquelles l'auteur asseoit les justifications de son intrigue (mention spéciale pour l'explication du voyage stellaire par le personnage physicien)... Pour finir, signalons que le jeu de mot du titre est le seul éclair de talent d'une traduction par ailleurs très plate. Le titre original, Old Man's War, n'est en effet pas aussi proche du roman d'Hemingway, The Old Man and the Sea, qu'il ne l'est en anglais.

Bref, un roman très surestimé, et une série que je ne poursuivrai pas plus loin. A lire si vous êtes fans du genre uniquement.

5 commentaires:

  1. j'ai lu le tome suivant..."les brigades fantomes" et franchement c'est pas tip top... c'est un peu l'inverse des vieux qui font un boulot de soldats.. là ce sont des nouveaux-nés qui font des boulots de soldats...

    [ Par contre j'ai bien aimé le vieille homme et la guerre :) ]

    RépondreSupprimer
  2. Ca fait pô envie ...

    RépondreSupprimer
  3. Anonyme29/8/09

    Voilà un bouquin que j'éviterai...
    Dans la liste des films "d'initation militaire", il y en a un qui a le mérite d'être également de SF et qu'il faudrait mentionner : Starship Troopers.

    RépondreSupprimer
  4. Merci pour ce retour qui va me faire économiser quelques précieuses soirées

    RépondreSupprimer
  5. Oui, Starship Troopers est le titre VO de Etoiles Garde à Vous. En fait, je crois que citer ce vieux titre VF accuse mon âge : depuis le film, il est publié sous son nom VO.

    Il y a par contre un autre bouquin d'initiation militaire français, tout récent, que je n'ai pas cité : c'est celui de Xavier Mauméjean, la Guerre spéciale. BiblioMan(u) en parle sur son blog. Encore un bouquin qui cite en exergue... Heinlein et Haldeman.

    RépondreSupprimer