11/11/2009

Shutter Island


Je sais, je sais, mon dernier billet était putassier. Titre polémique, sujet people, controverse facile... J'ai cédé aux sirènes du blogging facile. La tentation était grande de flatter vos bas instincts pour attirer votre approbation. Je suis faible, que voulez-vous.

J'ai déjà tout le bien que je pense de Dennis Lehane en tant qu'auteur de polar à travers ses deux détectives Patrick Kenzie et Angie Gennaro. Depuis, j'ai savouré son Mystic River (raah lovely) et je surveille du coin de l'oeil tout ce qui est estampillé Dennis Lehane au format poche. Et Shutter Island n'a pas échappé à ma vigilance.

L'année 1954. Shutter Island est une île qui abrite un hôpital psychiatrique destiné aux détenus violents. Et justement, une dangereuse détenue manque à l'appel. Débarque donc du ferry deux US marshals qui découvrent un microcosme insulaire à la lourde atmosphère délétère. Surtout qu'une tempête est sur le point de couper l'île du reste du monde. Il y a ces grands bâtiments remplis de fous, ce personnel hospitalier inquiétant, cette île que l'on pourrait croire appartenir au Docteur Moreau... Et pour ne rien arranger, les 2 marshals semblent avoir emmener avec eux quelques démons personnels issus de la seconde guerre mondiale et d'une vie intime marquée par le deuil.

Dennis Lehanne signe un roman hommage à l'imagerie gothique, avec un hôpital qui devient vite un personnage à part entière de la narration, avec son passé mystérieux, son vaste complexe de couloir, ce terrible phare où il semble se passer des choses peu communes. Le huis-clos n'est pas un whodunit à la Agatha Christie, on est plus dans la découverte lente et terrible d'un environnement étrange. 400 pages de suspens qui déboulent sur une révélation aussi inévitable que confondante. C'est fort.

L'actualité est belle pour ce roman, puisque Scorsese vient de réaliser une adaptation avec DiCaprio et Ben Kingsley. Le film sortira en principe en février 2010. Les images que j'ai vues après ma lecture correspondent parfaitement à l'image que je m'étais faite des lieux, je sais déjà que je vais être client du film. Le bande-annonce ne révèle pas les surprises du scénario, c'est agréable :



De même, une adaptation en BD est sortie en France et est signée par Christian de Metter. Il est possible de voir les 8 premières planches sur ce site.

Les fans de Patient 13 devraient se jeter dessus.

5 commentaires:

  1. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  2. Il s'agit du seul Denis Lehane que j'ai lu et j'en garde un excellent souvenir. La promesse d'un huis clos sur une ile a été tenue. Les descriptions des hôpitaux et des traitements sont effectivement réutilisables (en JdR). Mais joueurs de ConX m'avaient d'ailleurs demandé si j'avais un truc pour les hôpitaux.

    Pourrais tu conseiller des livres sur le même thème ?

    RépondreSupprimer
  3. Le Moine Errant12/11/09

    J'ai eu la chance de me faire offrir l'adaptation BD (chez Rivages "Noir" / Catserman) et elle est superbe. J'ai trouvé que le style de Christian De Metter,l'illustrateur, était particulièrement immersif et puissant(dommage, les autres adaptations de la collection ne m'ont pas convaincu au niveau du style graphique)
    Je la recommande très chaudement.

    RépondreSupprimer
  4. Personnellement, je n'avais pas été séduit. Le début du roman était prometteur, mais la fin m'avait parue trop maligne et pas très intéressante...
    Est-ce que ça passera mieux en film?

    RépondreSupprimer
  5. Ghislain, je ne connais rien de semblable en roman, mais si les hôpitaux t'intéresse, je te conseille L'Hôpital et ses fantômes.

    Si c'est l'île et son mystérieux habitant qui te branche, Le Prisonnier (d'autant qu'un remake arrive).

    Moi, j'ai surtout pensé à Memento, en fait.

    RépondreSupprimer