24/04/2011

L'empereur guerrier de Chine et son armée de terre cuite


En 1974, on découvrit presque par hasard en Chine un monument funéraire titanesque, celui de l'empereur Ying Zheng. Un mausolée gardé par 8 000 statues en terre cuite. Une armée qui devait protéger l'empereur dans sa vie après la mort. Des soldats, des fonctionnaires, des artistes, des chevaux : comme une photo du temps jadis. Chaque statue était peinte, et le visage de la statue était réellement individualisé, il s'agissait vraiment d'immortaliser des serviteurs de l'empereur et de leur faire passer un bout d'éternité à côté de leur maître. Au coeur de ce mausolée, il y avait également un immense diorama représentant la Chine unifiée par l'empereur, avec du mercure pour symboliser les fleuves. Une folie.

Ces 8 000 statues, il est hors de question de les faire voyager. Pourtant, il y a actuellement à Montréal une exposition au musée des beaux-arts qui permet d'admirer en vrai une fraction infinitésimale de ce que certains osent appeler la 8ème merveille du monde. Quelques statues qui permettent de voyager dans le temps pour replonger dans la Chine d'il y a 2 200 ans. C'est exhalant au possible. Il suffit de poser les yeux sur une seule de ces statues magnifiques pour mesurer aussitôt la grandiloquence insane de cette chose. Comment a-t-on pu monopoliser autant d'énergie, de talent et de ressources pour assembler une telle armée ? Combien d'hommes sont morts pour que cet empereur traverse ainsi le temps ? C'est effrayant tout autant que c'est fascinant.

L'exposition propose également des porteries, des armures, des armes et des pièces de monnaie d'époque, cela va bien plus loin que le simple étalage de quelques statues. On prend la mesure de ces peuples lointains dans le temps et dans l'espace. On peut admirer des maquettes de palais, l'ingéniosité du système d’égout, la splendeur des sculptures. Pour faire rêver encore plus le chaland, l'exposition diffuse les films Hero et Red Cliff sur des écrans géants. Des classiques pour les adeptes de HK Video comme nous, mais des oeuvres réellement captivantes pour les spectateurs lambda avec qui j'étais qui étaient comme aimantés par le kaléidoscope de couleurs et d'action quand Jet Li luttait contre les assassins de l'empereur.

Le site officiel propose quelques photos et vidéos pour que vous puissiez imaginer l'exposition. Je vous conseille évidemment de visiter la fiche Wikipédia sur laquelle vous apprendrez que Guy Debord pensait que cette armée était une invention de la propagande chinoise. Enfin, le site officiel chinois permet tout de même d'accéder à beaucoup de matériel en anglais afin de prolonger la rêverie pour les sinéphiles.

8 commentaires:

  1. Je suis allée les voir sur site et c'est impressionnant! ;)

    RépondreSupprimer
  2. PS: il faut regarder L'empereur et l'assassin de Chen Kaige aussi sur le sujet (même si j'adore Hero)

    RépondreSupprimer
  3. je l'ai vu a la Pinacothèque de paris il ya 2 ans... c'était vraiment génial comme truc... impressionnant....

    RépondreSupprimer
  4. et jouer à empereur, l'empire du milieu XD

    Difficile d'imaginer ces 8 000 statues, ça doit être quelque chose !

    RépondreSupprimer
  5. Krieghund29/4/11

    J'étais également allé a la pinacothèque, et ca m'avait marqué.

    RépondreSupprimer
  6. Voir les statues à Xian est vraiment une expérience. Je n'imaginais pas l'effet que ça fait!

    RépondreSupprimer
  7. mouais, sauf qu'elles sont loin d'être toutes visibles sur le site de Xi'an. Il n'y a qu'une petite partie qu'on peut voir. Moi j'ai trouvé ça plutôt décevant

    RépondreSupprimer
  8. Pour l'anecdote (et rapport à ton commentaire sur l'attention portée à ces sculptures), la tradition d'enterrer les empereurs avec une armée en terre cuite s'est perpétuée, m'a-'ton raconté en Chine la semaine dernier. Mais le coût exhorbitant de ces funérailles a rapidement amené à la réduction en taille des soldats de terre-cuite, qui ont commencé demi-portion et on fini grands de 10cm.

    Marrant, non ?

    RépondreSupprimer