18/11/2013

Les Incidents de la Nuit de David B.



Je n'aime pas chroniquer des séries en cours de route, mais pour une fois je vais faire une exception avec Les Incidents de la Nuit de David B. D'abord parce que c'est à tous points de vue une série exceptionnelle, mais aussi parce qu'on a attendu 10 ans le tome 2, donc il est impossible de prévoir s'il y aura un jour un tome 3 (même si je l'espère ardemment).

Les Incidents de la Nuit est une série parue à la fin des Années 90 à l'Association, en petits fascicules qui ont été compilés l'an dernier en un bouquin plus classique quand David B. a annoncé qu'il reprenait la série. Personnellement, j'adore le trait de David B. et j'adore également son style narratif et ses inspirations, donc je suis client d'à peu près tout ce qu'il publie. Mais il y a deux choses qui placent les Incidents de la Nuit à part dans sa bibliographie.

Premièrement, il s'agit d'une enquête, une histoire policière avec beaucoup d'action malgré le contexte plus qu'inhabituel. Cela n'empêche pas David B. d'injecter la bonne dose d'onirisme et d'occulte qu'on lui connaît par ailleurs, bien au contraire, mais il y a une tension dans ce bouquin qu'on ne retrouve pas vraiment dans les autres ouvrages du bonhomme, aussi bons soient-ils.

Deuxièmement, c'est un concentré de l'univers, ou des univers de David B. On retrouve dans les Incidents de la Nuit des concepts, des idées ou des personnages secondaires issus d'autres bouquins de l'auteur: le Prophète Voilé (des Chercheurs de Trésor) qui fait une apparition allusive, le frère de l'auteur Jean-Christophe (de l'Ascension du Haut-Mal) qui est le principal personnage du second tome, etc. C'est donc un bon endroit pour découvrir David B. pour ceux qui ne le connaissent pas, mais aussi un contexte familier pour ceux qui le connaissent déjà.

Le pitch en quelques mots: David (l'auteur) rêve d'une revue intitulée Les Incidents de la Nuit et en déniche par accident un exemplaire chez un bouquiniste un peu particulier. Il découvre peu à peu l'histoire de cette publication éminemment Parisienne et éminemment occulte et celle de son éditeur Emile Travers, ancien général de Napoléon. Mais Travers est-il bien mort? Et quels sont ses objectifs s'il ne l'est pas?

Les Incidents de la Nuit sont une plongée dans un Paris sombre et fantasmé, un Paris où les livres et les ponts sont plus importants que les hommes, un Paris où chaque quartier a une librairie un peu particulière qui ancre sa réalité occulte. Dans la préface, David B. parle de l'influence qu'a eu Rue des Maléfices sur lui et sur l'écriture de cette BD. La filiation est évidente, même si les univers sont très différents, et ceux qui ont aimé Rue des Maléfices reconnaîtront une même manière d'approcher la géographie secrète de la ville.

Bref, si vous ne deviez lire qu'une BD de David B. c'est celle-là que je vous recommanderais. Le fait que la série ait repris est véritablement une excellente nouvelle, et on se prend même à espérer que d'autres séries abandonnées de l'auteur renaîtront de leurs cendres, comme les Chercheurs de Trésor, par exemple...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire