31/12/2013

Des mangas pour ceux qui n'aiment pas les mangas : Ascension


Buntaro Môri - lippe boudeuse et méches en folie - arrive dans un nouveau lycée, où il est pris en grippe et à partie par le capitaine de l'équipe de foot du club d'escalade qui le défie de grimper le mur du lycée.

Ca semble (mal) commencer comme un manga de sport façon "Olive & Tom à la Montagne" ou "Jeanne & Serge font de l'escalade". Tous les ingrédients y sont : l'univers du lycée, les personnages stéréotypés, le personnage principal a priori médiocre, seulement distingué par sa coupe de cheveux improbable, qui se révèle surdoué dans le sport... Qu'ils mettent en scène du base-ball, de la boxe, ou du basket, tous ces mangas ont un canevas commun : à travers une succession de compétitions toujours plus difficiles, montrer comment le sport peut permettre de se dépasser et de se réaliser. Mais attendez avant de refermer "Ascension" ("Kokou no Hito"), car rien de tout ça n'arrivera.


Très vite, après une tragédie que le lecteur ne verra pas venir, Môri quittera le lycée et se lancera corps et âme dans l'alpinisme. Cela lui permettra de sortir de sa morosité et de son ennui, mais au prix d'un choix de vie monastique, focalisé sur sa seule passion. Le monde n'aura cependant de cesse de le rappeler à lui, en le plaçant en face de choix difficiles, de tragédies, de relations humaines complexes que sa monomanie ne lui permet pas de comprendre. Les années passent, les choix se succèdent, les exploits sportifs et les erreurs humaines s'accumulent. Les personnages stéréotypés du lycée croisent de façon erratique la vie de Môri, permettant à l'auteur de jouer sur leur avenir : que deviennent l'égérie de la classe ou le champion de sport ?


Môri se réalisera-t-il en tant qu'être humain, en tant qu'alpiniste en solitaire, ou les deux ? Les scènes de montagne, impressionnantes, sont tout autant maîtrisées que celles mettant en scène les dilemmes de Môri l'introverti. Les planches, sobres et de plus en plus épurées, gagnent au fur et à mesure de la série en élégance et en inspiration, et les derniers volumes consacrés au plus grand défi alpin de Môri sont d'une beauté et d'une poésie rarement égalées.


Plus contemplatif, plus surréaliste, que "le Sommet des Dieux", "Ascension" est un récit sur la solitude, l'effort et le renoncement autant - voire bien plus - qu'un manga consacré à l'escalade et la beauté de la montagne.


2 commentaires:

  1. C'est curieux, cette obsession de la montagne dans tes lectures.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Après la lecture en chaussons, la lecture en crampon !

      Supprimer