22/07/2019

For the Queen


For the Queen est un jeu de cartes permettant de raconter une histoire, ce qui pour moi le classe ipso facto dans la catégorie des jeux de rôles, mais la taxinomie ludique n'est pas mon fort. En très gros, les joueurs choisissent ensemble une carte parmi les 14 cartes illustrées qui représentent des reines dont les âges varient autant que les cultures. C'est désormais leur reine. Son royaume est en guerre depuis toujours, elle a donc décidé de faire un voyage diplomatique pour aller chercher des alliés afin de mettre fin au conflit. Et les joueurs l'accompagnent à sa demande car elle sait qu'ils l'aiment. Le jeu se déroule de manière fort simple : les joueurs tirent des cartes comportant des questions liées à la reine (exemple : "La reine a tué un membre de ta famille. Lequel et pourquoi ?"). Les joueurs y répondent, brodent et leur alter ego prend tranquillement de l'épaisseur. C'est assez informel, très organique. Jusqu'à ce que quelqu'un tire la carte "La reine est attaquée. La défendez-vous ?" qui met fin au récit en laissant la possibilité à tous les personnages de se positionner sur cette épineuse question. Il faut compter entre 30 minutes et de deux heures de jeux en fonction de la volubilité des joueurs et du hasard des cartes.

On est là dans la droite ligne de Fall of Magic : on prend plaisir à se raconter une histoire en se moquant pour une fois de savoir si on la dague fait 1d4 points de dégâts. Si vous vous demandez à quoi peut ressembler une telle histoire, dites-vous que c'est un jeu qui permet de raconter le parcours de Daenerys Targaryen en jouant son entourage. On sait qu'à la fin, on va devoir prendre parti, mais tout au long du récit, on se rend compte que la reine est toute en teintes de gris.

Attention : les 46 cartes-questions ne sont pas illustrées. Une carte X est également présente dans le jeu, et c'est tant mieux. Ça se joue au débotté, à la fraîche sur le coin d'une table, sans chichi. On peut partir dans des délires steampunk, servir une reine démoniaque ou bien jouer dans une ambiance wakandienne, le jeu possède une belle plasticité.

L'autre truc, c'est que bien avant d'arriver en boutique, l'auteure du jeu (Alex Roberts) l'a rendu très facilement hackable via un SRD et un site dédié. Il existe donc déjà une tétrachiée de jeux qui descendent de la reine. On peut même y jouer en ligne via Roll20.

En dire plus sur cet excellent jeu irait à l'encontre de la concision qui l'anime.


3 commentaires:

  1. Bonjour,

    Le Fix faisait justement mention en début de mois (dans un article "C’est Lundi, c’est… gratuit !" - http://lefix.di6dent.fr/archives/8869) d'un site permettant de jouer en ligne à plusieurs hack de For the Queen :

    FOR THE DRAMA - https://www.forthedrama.com/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Baptiste pour le lien !
      Non seulement y jouer, mais aussi de créer ton propre jeu.

      Le site existe maintenant en 4 langues. On essaie de créer une démarche communautaire autour du plaisir de jouer et de créer ses propres jeux (via un serveur Discord : https://discord.gg/9GGtpzr )

      Supprimer
  2. Salut Cédric !
    Belle présentation du jeu, très classe. Ton image tirée de Game of Thrones est super parlante ! 👍

    RépondreSupprimer