04/07/2019

Winter's Embrace


Nouveau scénario de 32 pages pour L5R, Winter's Embrace se déroule pendant une cour d'hiver dans le clan de la Grue. On demande aux PJ d'enquêter sur un truc bizarre : le clan de la Mante a envoyé une délégation, mais personne ne se souvient leur avoir adressé une invitation. Il y a sans doute une manigance diplomatique derrière cette affaire, et en menant l'enquête, les PJ vont mettre les pieds dans un affaire qui a de quoi les dépasser, politiquement.

Et il faut avouer que le pitch est bon. Par contre, je trouve le résultat n'est pas à la hauteur des attentes créées. Déjà, si vos PJ ne sont pas des magistrats, vous allez quand même avoir du mal à justifier pourquoi on leur demande de dépatouiller cet imbroglio. Mais bon, admettons. La première partie de l'enquête est assez étrange : le scénario propose soit des scènes impliquant les PNJ nécessaires pour faire avancer l'intrigue (avec à chaque fois des épreuves ou un truc à faire pour les PJ) et des moments de temps mort pour que les joueurs puissent prendre l'initiative. Il y a de bonnes idées, comme ces lettres anonymes qui forment un jeu entre courtisans, mais on voit clairement qu'elles ne servent qu'à pousser les PJ d'une scène à l'autre. pour s'assurer qu'ils aillent au bon endroit au bon moment. Au final, elles ne sont qu'un moyen de faire avancer l'intrigue, si les joueurs essayent de creuser ce qu'il y a derrière ou mieux, se mettent à participer à ce jeu en en envoyant à leur tour, le MJ devra improviser car rien n'est fourni.

Quand à la seconde partie de l'intrigue (qui tourne autour d'une pièce de théâtre), là encore, le traitement n'est pas à la hauteur des enjeux. On se retrouve avec une affaire qui touche la sphère impériale, mais on ne sent pas cette dimension politique dans le scénario. Ça devrait être une grosse histoire, et c'est traité un peu trop abruptement. Le fond de l'affaire est intéressant, mais c'est très aride.  Le pire étant un duel pour lequel on nous dit en gros "si tel truc est arrivé, le duel a lieu. Sinon le duel a lieu parce que le truc n'est pas arrivé". Argh.

C'est pas un mauvais scénario en soi, mais c'est une histoire qui mérite plus que 32 pages. Si le MJ s'en empare et rajoute des trucs à droite à gauche, il y a moyen de rendre ça intéressant. Mais le travail n'est pas fait à votre place : il va falloir mettre les mains dans le cambouis. Évidemment, toute cette matière ne prend toute sa dimension que si vous exploitez le supplément Courts of Stone (ma prochaine lecture) qui est dédié aux courtisans.

Malgré tout, je ne regrette pas mon achat car la carte du QG de la Grue est toujours aussi magnifique, et la carte des terres du clan de la Grue est utile. Il y a aussi tous ces jetons qui constituent à la longue une belle collection bien pratique pour maîtriser. Reste que comme pour les précédents ouvrages, si les illustrations sont magnifiques, aucun portrait de PNJ n'est proposé. Et pour un scénario d'intrigue diplomatique dans lequel vous devez jongler avec plusieurs intervenants, c'est quand même un gros manque.

À noter qu'une fois de plus, un gros scénario complémentaire et gratuit de 24 pages intitulé The Scroll of the Blade permet de prolonger le plaisir. Il faut avouer que c'est une très bonne valeur ajoutée.

4 commentaires:

  1. Je commence à en revenir, de cette édition... Autant le corpus de règles est bien, ainsi que la boîte d'initiation, autant le reste est indigent. Emerald Empire, c'est du putain de remplissage. Shadowlands te présente des tas de lieux où tu n'enverras jamais tes PJs parce qu'ils n'y survivront pas deux minutes. Pourquoi les trips dans les Shadowlands vont systématiquement au Château Hiruma ? Facile : c'est le SEUL endroit décrit des Shadowlands où les règles de souillure ultra punitives te permettent de te rendre. Et ce, indépendamment de l'édition. Le supplément Shadowlands te présente des lieux qui sont impossibles à visiter sans crever dans les deux minutes.
    J'attends avec impatience Courts of Stone dont la description pue aussi le remplissage. Purée, qu'il est triste l'héritage de la v1 de L5R, la seule à avoir fourni du vrai matos de jeu. Les scénarios, on dirait qu'ils mettent le meilleur en ligne gratos... J'ai du mal à croire qu'ils aient été playtestés : rien qu'à la lecture on voit qu'il va falloir combler des trous énormes...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, la gamme est loin d'être parfaite, mais je continue à la suivre car malgré les incohérences (je ne vais effectivement pas faire jouer 106 séances dans l'Outremonde, c'est débile), ça reste un univers intéressant, et j'arrive à picorer des éléments utiles dans chaque bouquin. Après, la V1 était géniale parce qu'on découvrait l'univers par petits bouts. Je vais essayer d'enchaîner les scénarios de la V5 dans l'ordre, on va voir ce que ça donne en vrai à une table de jeu.

      Supprimer
    2. C'est aussi mon plan : enchaîner les scénarios dans l'ordre (je garde "Wedding at Kyotei Castle" pour un one shot avec les vieux potes le 1er novembre).
      Les suppléments sont quand même des odes au remplissage inutile. J'achèterai Courts of Stone un jour. Peut être. Si possible d'occase.

      Supprimer
    3. Note que je suis dans la position confortable d'avoir toute la v1 à portée de la main.

      Supprimer