31/03/2021

Delta Green – Hourglass

Sorti il y a près d’un an, Hourglass était passé entre les mailles du filet lors de mon dernier billet sur Delta Green. En attendant que je trouve un moyen de vous parler d’Impossible Landscape sans finir dans une cellule capitonnée, il aura les honneurs d’un billet pour lui tout seul, alors que c’est un petit livret de 30 pages.



Les agents sont expédiés à Hourglass, une petite ville de l’Oregon où une femme vient de disparaître dans des circonstances à la fois étrange et publiques. À partir de là, c’est presque comme d’habitude : les agents enquêtent, comprennent ce qui s’est passé… et en fait, non, ce n’est pas comme d’habitude, parce qu’ils se retrouvent face à une opposition préparée de longue date à l’intrusion de « chasseurs de sorciers ».

Hourglass prolonge une nouvelle de Lovecraft de manière intéressante (et non, je ne vous dirai pas laquelle). Sans prendre trop de libertés avec la source, Shane Ivey s’arrange en tirer un scénario un peu inhabituel et finalement assez ouvert – les agents auront du mal à l’achever sans y laisser de plumes, mais reste à savoir lesquelles, et quels dégâts ils auront infligé à l’adversaire.

Vu sous un certain angle, Delta Green est une sorte de « mode cauchemar » de L’Appel de Cthulhu. Les situations se ressemblent, les scénarios ont un air de famille, mais tout est plus meurtrier, et pas simplement parce que les armes à feu ont évolué en un siècle, mais aussi parce que les scénaristes sont souvent meilleurs.

Hourglass est un bon cru, que je trouve un peu au-dessus de la moyenne des « petits scénarios » de Delta Green.

 

Disponible sur drivethrurpg.com.

Pdf seul : 4,20 € environ.

Pdf et version papier : 16 € environ.

 


 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire