19/07/2022

Noon du Soleil Noir de LL Kloetzer


Je n'avais lu jusqu'à présent qu'un demi livre de LL Kloetzer, Cleer, malencontreusement oublié dans un avion, puis racheté, puis mis dans un carton pour revenir en Europe. Il devrait ressortir dudit carton d'ici quelques semaines. En attendant, la sortie de Noon du Soleil Noir m'a fait de l'oeil : non seulement c'est pas tous les jours qu'un couple d'auteurs connus plutôt SF s'attaquent à la fantasy, mais en plus la Sword & Sorcery est un sous-genre peu exploité et cliché. 

J'espérais que le talent du couple Kloetzer surmonterait cet écueil, et je ne me suis pas trompé. Noon du Soleil Noir raconte la rencontre dans la Ville aux Mille Fumées de Yors, mercenaire vieillissant et Noon, jeune sorcier aussi puissant que naïf, et les entourloupes qui s'ensuivirent. Arnaques, sorcelleries, cultes anciens, manigances politiques, tout cela fait un récit court et tendu. Et si l'intrigue est simple, le souffle est présent. 

Le style est plein de verve, l'histoire pleine de rebondissements, tout cela est bien écrit et bien ficelé. LL Kloetzer ont clairement lu Howard et Leiber, digéré et intégré les codes, mais leur roman n'est ni une pâle copie ni même un pastiche. Tout au plus est-ce un hommage qui vit sa propre vie. 

Pour tout dire, j'ai quand même un reproche à faire à Noon, à savoir que l'histoire qu'on nous raconte est bien trop courte. Arrivé à la dernière page, j'avais cette excitation des bouquins qui me transportent, mais une vraie frustration aussi, heureusement vite comblée par une phrase dans la post-face : Noon reviendra bientôt dans un autre roman, "La Première ou Dernière". Je signe où ?

Bref, Noon n'a peut-être pas l'ambition narrative d'autres romans SF de LL Kloetzer (que je vais devoir lire maintenant pour maintenir cette échelle de comparaison), mais si finalement l'idée n'était que de faire revivre le genre Sword & Sorcery l'espace de quelques romans, ce serait déjà une bien belle ambition. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire