28/02/2011

La mythologie pour les enfants

Je signe mon premier billet sur ce blog depuis longtemps avec un thème peu exploité pour le moment par le prolifique Cédric : les livres pour enfants. Je sais qu'un bon nombre de nos lecteurs sont à l'affût de conseils dans ce domaine, donc je partage ici une chouette trouvaille.

L'un des plaisirs de la paternité, c'est le partage de ses goûts et passions avec ses enfants. Ayant toujours été féru de mythologie, je suis toujours à la recherche de bons livres jeunesse sur ce sujet. Or, ils ne sont pas nombreux, en dehors des 12 travaux d'Hercule et de l'Odyssée. Certes, il y a pléthore de mini-encyclopédies, mais les versions des légendes qu'on y trouve sont souvent tronquées ou édulcorées (et puis, j'en ai déjà une, et on n'a pas fait mieux depuis). Peu embrassent complètement les difficultés de ces légendes, préférant des versions aseptisées débarrassées de leurs contradictions intrinsèques, mais qui enlèvent tout le sel aux discussions que l'on peut avoir ensuite avec ses enfants. C'est donc avec un réel plaisir que j'ai déniché les adaptations faites par Yvan Pommaux, chez l'Ecole des Loisirs, des légendes de Thésée, d'Orphée et d'Oedipe. Ces beaux albums grand format, au dos toilé, proposent des versions complètes, à mi-chemin entre la BD et le livre illustré, de ces histoires. Les illustrations, ligne claire et couleurs pastels, sont belles et lisibles, mais surtout très bien exploitées : l'équilibre texte/illustration est parfait, et cela permet une lecture, le soir avant l'extinction des feux, fluide et appuyée par les images. Quand les illustrations sont trop peu nombreuses, on perd l'attention des plus jeunes, et quand elles le sont trop, c'est au détriment du texte qui devient du coup trop simple. Ici, c'est juste l'idéal.
La seule question qui reste, c'est par quel livre commencer ?


"Thésée - Comment naissent les légendes" est le choix le plus évident : malgré ses dimensions tragiques, c'est à la base un récit d'aventures, et les exploits de Thésée, le côté monstrueux du Minotaure, le labyrinthe, tout cela fascinera n'importe quel petit garçon normalement constitué. Après avoir été exposé à Thésée quand l'album est sorti, il y a deux ans, mes garçons jouent maintenant dans le jardin "aux troyens et aux achéens", et se disputent pour savoir qui sera Achille et qui Hector. Autant dire que l'exposition à la mythologie a bien fonctionné...


"Orphée et la morsure du serpent" raconte une belle et tragique histoire d'amour. Mes filles étant encore trop jeunes pour l'entendre, c'est auprès de mes nièces que j'ai du succès avec cette histoire. L'auteur le sait, puisqu'on trouve en sous-entendu la comparaison entre Orphée et les icônes pop de la chanson d'aujourd'hui. Et si dire à une petite fille que Orphée était le Justin Bieber de l'époque permet de l'ouvrir à ce type de récit, tant mieux !

 "Oedipe - l'enfant trouvé", je ne l'ai pas encore lu avec les enfants. Inceste, meurtre, abandon et mutilation d'enfant, suicide, auto-mutilation : ce matériau est encore un peu trop rude pour mes bambins. Je leur lirai, car ce livre est aussi réussi que les autres, mais je vais quand même attendre que le cadet soit un peu plus âgé.

Si certains d'entre vous ont des références de livres d'enfant sur la mythologie à partager, en particulier  sur l'Iliade, je suis preneur...

12 commentaires:

  1. Ah, les deux coq d'or. Toute une époque.

    RépondreSupprimer
  2. Mince, le blog a dû être piraté car quelqu'un d'autre que moi a posé un billet...
    Mais ça ne doit pas être un bot car le billet est très intéressant.

    RépondreSupprimer
  3. Ah, monsieur se croyait seul maître à bord. Mais me voilà revenu ! Et je vous promets plein de critiques de romans D&D et de Big Commercial Fantasy ! :)

    RépondreSupprimer
  4. Oh, mais c'est super ça, merci :) comme je suis maman d'un petit prince de 2 ans et d'une princesse de 4 mois, je note pour la suite !

    RépondreSupprimer
  5. Ce que je ne comprends pas, c'est pourquoi tu ne maîtrises pas à Scion, si tu aimes tant la mythologie ?
    Je sais, c'est un jeu bourrin, de la mythologie à coups de bazouka, mais toi qui aime ces histoires de gars qui tue leur père et couche avec leur mère, tu t'éclaterais avec le jeu des transpositions modernes. Et tu pourrais faire rejouer ces vieilles aventures à des joueurs comme moi qui ne savent pas faire la différence entre une Hécatonchire et une Euménide.
    Au pire, tu prends un système de jeu plus narrativo-mythologique et hop, vogue la galère, vous incarnez les fils et les filles des dieux d'antan, attention voilà un Titan, initiative...

    RépondreSupprimer
  6. "Toi qui aimes tant le Moyen-Âge, pourquoi tu ne joues pas à D&D?"

    ;)

    RépondreSupprimer
  7. Toi qui aimes tant la SF, pourquoi tu ne joues pas à Tigres Volants ?

    Mouais, tu n'as pas tort.

    RépondreSupprimer
  8. @ Marmidotte : pour ces âges-là, je peux faire d'autres recommandations. Genre comptines avec les doigts ou livres de contes. Je suis assez rôdé en littérature enfantine, l'expérience sûrement... :)

    @ Cédric et Alias : la phrase qui me correspond est en fait : "toi qui as tant de problèmes de temps disponible, pourquoi tu ne joues pas à un JdR de voyage temporel comme Continuum ?" Blague à part, que j'aime la mythologie pour le côté archétypal de ses histoires ne signifie pas que la transposition de ces légendes dans le monde contemporain soit, à mes yeux, la meilleure source de scénarios. Je trouve même que l'exercice de style tombe vite dans l'accumulation de références plus ou moins obscures, comme les plus mauvais passages d'American Gods le montrent.

    RépondreSupprimer
  9. Il y a normalement un très beau livre de Benjamin Adam qui doit paraitre chez Milan sur ULYSSES
    Quelques (très belles) images.

    Benjamin est un très fort et très intelligent, ça devrait être au service de l'histoire originelle.

    Sinon, pour vous qui semblez féru de mythes classiques, je ne résite pas à un peu d'autopromo : allez donc lire LA PSYCHANALYSE DES HEROS DE L'ANTIQUITE, ça sort ce mois ci.

    RépondreSupprimer
  10. Merci pour les deux titres, Wandrille. Bon, je termine mon billet en disant que le livre d'enfant sur la guerre de Troie reste encore à écrire, que ce soit en mode sérieux ou humoristique. Tu t'y colles ? :)

    RépondreSupprimer
  11. Anonyme27/1/12

    Le Feuilleton d'Hermès

    Le Feuilleton de Thésée

    tous les deux de Murielle Szac chez Bayard

    Ces deux livres sont géniaux.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, je les ai vus en librairie, ils ont l'air excellents.

      Supprimer