24/06/2011

Mistborn : le Puits de l'Ascension


Dans les trilogies, la place ingrate est toujours celle du 2e tome. Cela se confirme avec Mistborn, la trilogie de Fantasy / Kung-fu de Brandon Sanderson. Après un premier tome rafraîchissant, la qualité de ce cycle léger pâtit dans un second tome d'une action qui s'enlise beaucoup : les rebelles sont parvenus au pouvoir, et il s'agit maintenant de l'exercer. C'est courageux de la part de Sanderson de se colleter avec un thème trop souvent négligé, le clap final retentissant en général devant le cadavre encore fumant du tyran renversé. Mais en bloquant l'ex-capitale aux mains des rebelles dans une situation de siège, il piège ses protagonistes (qui ne méritent plus guère le préfixe de "pro-", du coup) dans une position attentiste qui change du rythme enlevé du premier tome. Si on ajoute à ça les atermoiements amoureux de la jeune Vin, on finit par trouver certains chapitres un peu poussifs... Ceci dit, il y reste des bonnes idées, comme la chronique à épisodes servant d'épigraphes à chaque chapitre, entremêlée avec la progression de l'intrigue. Malgré quelques révélations de background - Sanderson est toujours aussi fort pour ancrer son intrigue dans la cosmologie de son univers, c'est donc bien un 2nd tome passe-plat que nous avons là : au final, si l'intrigue est si délayée, c'est parce que l'auteur a gardé la plus grande partie des révélations pour le troisième et dernier tome, qui bouge beaucoup plus.

1 commentaire:

  1. Fantasy/ Kung-Fu voila, c'est ça.

    J'ai profondément détesté et failli lacher l'affaire au moment où ils ont commencé à faire des bonds de Hulk pour se déplace grace aux pierres magiques.

    RépondreSupprimer