06/01/2019

Emerald Empire


Ce n'est pas la première fois qu'un supplément essaye de me brosser le portrait de Rokugan. La 4e édition avait tenté une approche par clan majeur, qui avait l'avantage de donner des informations concrètes quand les PJ se rendaient sur les terres d'un clan. Mais cet Emerald Empire pour la 5e édition de L5R reprend la formule de la 3e édition avec un découpage thématique :
  • les places-fortes ;
  • les carrefours commerciaux ;
  • le cœur de l'empire ;
  • les endroits sacrés ;
  • les voies vers l'illumination ;
  • les espaces sauvages.
À chaque fois, on a droit à un lieu emblématique décrit via une carte précise (qui reprend le même style génial que les cartes et plans de la boite d'initiation, du livre de base et de l'écran), à un bref aperçu de lieux plus secondaires (qui propose des variations pour montrer qu'un monastère du clan du Lion est forcément différent de son équivalent de la Licorne). Le tout est agrémenté de rumeurs, de PNJ et d'idées de scénario. On apprend plein de choses sur Rokugan, c'est très intéressant. Par exemple, il y a une demi-page dédiée à l'emploi du temps d'une bonniche dans un château. C'est à la fois génial car on ne pense jamais à elles, mais ça donne un drôle de sentiment de remplissage. Idem quand on m'explique quel genre de ressources on peut trouver sur les côtes maritimes de l'empire : un inventaire à la Prévert m'aurait suffi, j'avais pas besoin d'un article rédigé là-dessus.

C'est étrange, on se retrouve au final à apprendre pleins de choses sur Rokugan, mais on ne sait toujours pas qui est le daïmyo de tel clan ou comment telle famille gère la diplomatie interclanique. Ça pinaille pendant plusieurs pages pour décrire les différents plans d'existence de la cosmologie rokugani, mais on ne sait pas combien il y a d'habitants dans la capitale.

Les illustrations sont magnifiques, comme toujours, puisqu'ils puisent dans un large stock d'images du jeu de cartes, mais c'est frustrant car aucun des PNJ décrits n'a de portrait dédié.

Le livre se termine sur de nouvelles options pour la création de personnage, en proposant par exemple d'incarner des membres des familles impériales. C'est bien pratique, mais comme on ne sait pas vraiment comment s'articule la vie impériale, il faut savoir lire entre les lignes. Une bonne idée qu'ils ont eu, c'est que désormais les titres donnent eux aussi accès à des techniques spéciales.

Ce n'est vraiment pas un mauvais supplément, il y a des tonnes d'idées intéressantes dans ces 256 pages, mais j'avais pas besoin qu'on me tartine plusieurs pages sur le shinseïsme : il y a moyen de donner tout autant d'informations en bien moins de place, à mon sens.

Peut-être existera-t-il plus tard dans la gamme un supplément dédié aux clans majeurs, mais pour le moment, le prochain ouvrage annoncé concernera l'Outremonde.

2 commentaires:

  1. L'image de l'article ne s'affiche pas pour moi, elle semble avoir disparu:
    https://thegaminggang.com/wp-content/uploads/2018/12/LegendoftheFiveRingsEmeraldEmpire-300x399.jpg

    RépondreSupprimer