22/10/2010

Grands anciens


Grands anciens m'a accroché l'oeil avec sa couverture : un Cthulhu remontant des abysses pour fondre sur un bateau condamné. Miam. Et la proposition du 4e de couverture était plaisante : la rencontre du capitaine Hachab et de l'imaginaire de Lovecraft. Substituer l'obsession de la baleine blanche par celle de l'indicible. L'aliénation de la chasse par la folie des profondeurs. Pourquoi pas ?

Sauf que Cthulhu est utilisé dans ce premier volume comme un vulgaire monstre. C'est le kraken, le dévoreur de bateaux, l'avaleur de marins. Ce n'est pas une entité venue d'ailleurs menaçant la raison du monde, c'est juste une version plus énorme de Charybde et Scylla. Oh, le mythe de Cthulhu est là, avec un vieux fou tenant le Necronomicon dans ses bras et hurlant "Ph'nglui mglw'nafh Cthulhu R'lyeh wgah'nagl fhtagn", mais c'est justement tout ce qu'il y a de plus cliché sur Lovecraft. Limiter Cthulhu a une masse de tentacules destructrices, c'est à mon sens passer totalement à côté de cette créature. Mais ce n'est pas le plus gros défaut de la BD.

Le pire, c'est quand le capitaine Achab rencontre je ne sais quel inventeur qui lui propose d'équiper son bateau de lances-harpons automatiques pour la chasse au Cthulhu. On y voit également un Nautilus steampunk qui fait basculer la BD dans l'imbécilité la plus crasse. La proposition initiale du marin obnubilé par une quête qui le mène inévitablement à la mort prend l'eau de tous bords. Ce n'est pas seulement hérétique, c'est vain.

Le dessin n'est pas laid, mais il faut aimer les dégradés de marrons qui font penser à un film bulgare des années 60 dont on aurait délavé la pélicule.

Toutes les idées ne sont pas bonnes. Il ne suffit pas de coller un peu de Lovecraft avec du Melville pour donner naissance à quelque chose d'aussi puissant que les oeuvres originales. En même temps, je vois que la collection dans laquelle cette BD a été éditée propose également un Sherlock Holmes contre les vampires. Est-ce bien nécessaire ?

3 commentaires:

  1. J'en ai acheté quelques unes et revendu la plupart. Non, cette collection n'est pas une bonne idée.

    Sauf imho l'album intitulé Alchimie qui est joliment fait et rappelle furieusement Les mystères de Paris.

    RépondreSupprimer
  2. Rhoo dommage que le contenu n'est pas à hauteur de la couverture, j'adore cette illustration !

    RépondreSupprimer
  3. La couverture avait attiré mon regard mais je vais plutôt m'abstenir finalement.

    RépondreSupprimer